Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'année dernière, je suis tombé sous le charme de Dora, de l'auteur argentin Ignacio Minaverry. L'héroïne de cette saga est une jeune femme de 20 ans qui vit entre Berlin, Paris et Buenos Aires. Dora maîtrise l’allemand, le français, l'espagnol, l’arabe, le ladino et le yiddish des séfarades. Son père a été déporté par les nazis et elle porte le nom du camp dont il n'est jamais revenu. Sa mère s'est installée dans une cité (une future banlieue) à Bobigny. Nous sommes à la toute fin des années cinquante, en pleine guerre froide, et pas loin, on entend déjà les éclats de la guerre d’Algérie. Mais Dora est en Argentine pour espionner sur les traces de Josef Mengele, l’ange de la mort d’Auschwitz...

Dans ce deuxième volume on se retrouve à Bobigny avec les jeunes amis de Dora qui s'initient au théâtre de rue. Odile, Didouche en bon communiste, militent pour l’indépendance du peuple algérien. Au plus fort de l'hiver 1962, le conflit et les manifestations sont au coeur des discutions. Mais Dora semble avoir la tête ailleurs. A peine arrivée en France, que sa mère est partie en Israël... Ses recherches documentaires sur les responsables du nazisme s'empilent et vont s'avérer déterminantes. C'est surtout la charmante Geneviève, une gadji qui va troubler notre Dora ! C'est donc de rencontre en rencontre que la jeune et belle aventurière va prendre confiance en elle. Ses questions existentielles ne sont pas toutes encore réglées mais ce que je peux vous dire c'est que cette année là, elle s'en souviendra !

Et, elle n'est pas la seule. L'auteur porteño Ignacio Rodriguez Minaverry a choisi dans ce second opus, de varier sa narration en faisant croiser trois voix féminines de personnalité et d'univers très différent (Odile la communiste et hétéro, Geneviève la gitane et lesbienne, Dora la juive et lesbienne). Trois destins autour d'une même question : où en sommes nous de notre vie ?

       

Le TMLP de Gilles Rochier ou Le bleu est une couleur chaude de Julie Maroh ou Dans l'ombre de Charonne de Désirée et Alain Frappier sans oublier Charonne - Bou Kadir de Jeanne Puchol, n'ont qu'a bien se tenir. Dora L'année suivante à Bobigny par Minaverry évoque cette jeunesse sans limite, belle et insouciante. Nous sommes dans cette période d'histoire, fin des années 50, début 60, où les souvenirs de la seconde guerre mondiale sont encore douloureux, et cette guerre d'Algérie qui n'arrange pas les choses... Mais l'aspect politique n'aggrave pas le sujet. Il est peut-être un peu confus parfois, mais le traitement des événements est très intéressant, d'autant qu'il est vu par les yeux d'un argentin, bien loin de ce morceau d'histoire français... L'idée étant de se faire rencontrer une juive et une gitane en recherche de leur racines. Et ça fonctionne très très bien par le lien de l'amour.

 

« Nous sommes des adultes, nous n'avons plus d'excuses.

Maintenant, c'est le meilleur qui commence, Dora... »

 

« Puisque nous sommes entrés dans la danse, dansons. Evidemment nous sommes engagés dans une lutte, alors nous devons lutter. »

« Nous savons, pourtant que notre volonté est capable de déplacer des montagnes. N'en avez-vous pas assez de savoir que l'accès à certaines choses nous est interdit ? Des choses qui sont maintenues derrière un rideau ? Levons le rideau ! »

 

La force et la surprise de ce scénario est dans les voix off. Le découpage est aussi très bien mené et riche d'ingéniosité. Le tout est dans un noir et blanc d'une douceur en or. Minaverry n'hésite pas à ajouter de la couleur pour accentuer certaines situations. Le trait est quant à lui simple et doux, rond, rendant le visage et les corps des femmes très agréable, comme adorable !!

-

Cet album a été présenté en exclusivité tout au long de l'été aux lecteurs de l’Humanité.

Plus d'infos sur cet album sur le site d'éditeur et sur la page facebook.

-

Dora
L'année suivante à Bobigny
de Minaverry
 
Titre original : Dora n°2 El año próximo en Bobigny - 1962
Edition originale : La Editorial Común, 2012
Edition française : L'Agrume, 2013
Traduction : Chloé Marquaire
Conception typographique : Léa Chevrier
Septembre 2013, ISBN : 979-10-90743-09-0, 144 pages, 18 €

Ma participation avec les participants,

chez Mango pour la Logo BD Mango bleu.

 

Bonne lecture, OliV'


©L'Agrume 2013 Minaverry - Couverture

©L'Agrume 2013 Minaverry - Couverture

©L'Agrume 2013 Minaverry

©L'Agrume 2013 Minaverry

©L'Agrume 2013 Minaverry

©L'Agrume 2013 Minaverry

©L'Agrume 2013 Minaverry

©L'Agrume 2013 Minaverry

Nous sommes très heureux d'être ici, à la cité de l'abreuvoir. Nous espérons que vous participerez au référendum et que vous voterez pour l'indépendance de l'Algérie.

Quatrième de couverture

Tag(s) : #BD du Mercredi, #Minaverry, #L'Agrume, #L'Humanité

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :