Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Médée, fille d'Æétès, roi de Colchide, et de l'océanide Idyie dont le nom signifie aussi rusée et savante.

Très tôt, Médée, comme sa tante Circé, devint une magicienne habile et une prêtresse d'Hécate.
Quand les Argonautes débarquèrent en Colchide, pour conquérir la Toison d'or, ils se heurtèrent à l'hostilité du roi Aeétès, gardien du trésor. Cependant ils reçurent l'appui de Médée, la fille du roi, qui s'était éprise de Jason.

Experte en magie, elle donna à son amant un onguent dont il devait s'enduire le corps pour se protéger des flammes du dragon qui veillait sur la Toison d'or. Elle lui fit aussi présent d'une pierre, qu'il jeta au milieu des hommes armés, nés des dents du dragon: aussitôt, les guerriers s'entre-tuèrent et le héros put s'emparer de la Toison.

Pour remercier Médée, Jason lui proposa de l'épouser. La magicienne s'enfuit alors avec lui, et, afin d'empêcher Aeétès de les poursuivre, elle tua et dépeça son frère Absyrtos, dont elle sema les membres sanglants sur sa route. Parvenue à Iolcos en Thessalie et reçue en grande pompe, par amour pour Jason, elle se livra à toutes sortes de crimes.

- See more at: http://mythologica.fr/grec/medee.htm#sthash.8iQ4gGNl.dpuf

Médée, fille d'Æétès, roi de Colchide, et de l'océanide Idyie dont le nom signifie aussi rusée et savante.

Très tôt, Médée, comme sa tante Circé, devint une magicienne habile et une prêtresse d'Hécate.
Quand les Argonautes débarquèrent en Colchide, pour conquérir la Toison d'or, ils se heurtèrent à l'hostilité du roi Aeétès, gardien du trésor. Cependant ils reçurent l'appui de Médée, la fille du roi, qui s'était éprise de Jason.

Experte en magie, elle donna à son amant un onguent dont il devait s'enduire le corps pour se protéger des flammes du dragon qui veillait sur la Toison d'or. Elle lui fit aussi présent d'une pierre, qu'il jeta au milieu des hommes armés, nés des dents du dragon: aussitôt, les guerriers s'entre-tuèrent et le héros put s'emparer de la Toison.

Pour remercier Médée, Jason lui proposa de l'épouser. La magicienne s'enfuit alors avec lui, et, afin d'empêcher Aeétès de les poursuivre, elle tua et dépeça son frère Absyrtos, dont elle sema les membres sanglants sur sa route. Parvenue à Iolcos en Thessalie et reçue en grande pompe, par amour pour Jason, elle se livra à toutes sortes de crimes.

- See more at: http://mythologica.fr/grec/medee.htm#sthash.8iQ4gGNl.dpuf
Médée, fille d'Æétès, roi de Colchide, et de l'océanide Idyie dont le nom signifie aussi rusée et savante. - See more at: http://mythologica.fr/grec/medee.htm#sthash.8iQ4gGNl.dpuf

Médée, fille d'Æétès, roi de Colchide, et de l'océanide Idyie dont le nom signifie aussi rusée et savante.

Très tôt, Médée, comme sa tante Circé, devint une magicienne habile et une prêtresse d'Hécate.
Quand les Argonautes débarquèrent en Colchide, pour conquérir la Toison d'or, ils se heurtèrent à l'hostilité du roi Aeétès, gardien du trésor. Cependant ils reçurent l'appui de Médée, la fille du roi, qui s'était éprise de Jason.

Experte en magie, elle donna à son amant un onguent dont il devait s'enduire le corps pour se protéger des flammes du dragon qui veillait sur la Toison d'or. Elle lui fit aussi présent d'une pierre, qu'il jeta au milieu des hommes armés, nés des dents du dragon: aussitôt, les guerriers s'entre-tuèrent et le héros put s'emparer de la Toison.

Pour remercier Médée, Jason lui proposa de l'épouser. La magicienne s'enfuit alors avec lui, et, afin d'empêcher Aeétès de les poursuivre, elle tua et dépeça son frère Absyrtos, dont elle sema les membres sanglants sur sa route. Parvenue à Iolcos en Thessalie et reçue en grande pompe, par amour pour Jason, elle se livra à toutes sortes de crimes.

- See more at: http://mythologica.fr/grec/medee.htm#sthash.8iQ4gGNl.dpuf

Il était une fois Médée... la suite ! Tome 2. Le couteau dans la plaie.

Les chroniques du Tome 1L'ombre d'Hécate, sont à lire chez Mo', Lunch, David F.Moka, Mango, Yvan et Sophie. Chez moi, il est possible de lire un article sur It is not a piece of cake de Nancy Peña. Mais en ce qui concerne cette série sur Médée, je n'ai pas de chronique. A l'occasion de la publication de ce tome 2, je me suis dis qu'il fallait corriger cela !

Je n'avais pas trop le souvenir de ma lecture du premier tome, alors j'ai enchainé, que dis-je, j'ai avalé ces 2 fois 64 pages. Et quel plaisir de lecture pour une belle soirée d'hiver !! Vraiment ! Pourtant, ce second opus est malheureusement sorti en librairie un mauvais jour (le 7 janvier 2015). Au risque de remuer le couteau dans la plaie, Médée est-elle un mythe du triste sort ?... Un peu comme ce qui est inscrit en quatrième de couverture : « Médée la scandaleuse. Médée la sorcière, la meurtrière. Médée, le monstre. »... CQFD.
Fort heureusement, nous avons deux brillantes auteures pour rétablir la vérité. Au scénario, Blandine Le Callet et au dessin, Nancy Peña.

Blandine Le Callet, auteure de deux romans (Une pièce montée et La ballade de Lila K) est nouvellement venue dans le monde de la BD. Exercice de style qui semble t-il, lui donne de la liberté. Elle a également traduit du latin la Médée de Sénèque aux éditions Gallimard, juin 2014). Enseignante de Latin à l'Université, poursuivant des recherches en philosophie et en littérature sur la notion de monstruosité dans l'Antiquité, Blandine Le Callet est une véritable virtuose de l'histoire de Médée.

Nancy Peña, auteure de la très belle série, Le chat du kimono (ed. La Boîte à bulles), a enseigné les arts appliqués et travaille pour la presse et l'édition jeunesse. Reconnue pour son univers graphique elle a illustrée Le Bestiaire de l'Olympe (Ed. Milan), et il est vivement conseillé de découvrir son goût pour l'art décoratif sur les ArtsBD.

Ce duo d'auteures s'est fait aider pour les couleurs d'un autre duo, gage de qualité, Sophie Dumas et Céline Badaroux-Denizon.

-

On connaît, bien sûr, l’histoire de Médée. Par amour, elle a suivi Jason et l’a aidé à conquérir la Toison d’Or... Médée, fille d'Æétès, roi de Colchide, et de l'océanide Idyie dont le nom signifie aussi rusée et savante.

De la source Wikipedia, " le nom de Médée est issu du verbe grec « médomai », « méditer », issu de la racine d'origine peut-être médique « med » : comprendre, concevoir. Ce nom révèle peut-être le savoir ou la capacité à raisonner de ce personnage. "...

 

« On peut naître plusieurs fois, et mourir tout autant. »

 

C'est par cette phrase que commence ce deuxième tome. Le ton est donné. L’essence du tragique : une même cause peut entraîner des effets opposés, et des causes totalement différentes peuvent produire le même effet. Autrement dit, l’antidote est parfois plus fatal que le poison. Place au doute ! Le mythe est véhiculé au fil du temps. L'imaginaire se construit et nous offre ce scénario où Médée a réussi à prolonger sa vie, mile ans après le débarquement des Argonautes en Colchide, elle assiste à sa propre légende et nous la raconte... Conquérir la Toison d'or au risque de se confronter à l'hostilité du roi Aeétès, gardien du trésor, tel est l'épisode de ce tome. Jason d'Iolchois, fils d'Éson va devoir affronter les taureaux sauvages aux sabots de bronze et qui soufflent du feu par leurs naseaux. Sa réussite ne tiens que par l'amour de Médée à son égard. Elle n’a pas hésité pour cela à trahir sa propre famille. S'en voudra telle à jamais ? Une aventure mal embarquée mais qui ne fait que continuer !

Vous l'avez compris, le scénario de la série par Blandine Le Callet est fidèle à certains aspects du mythe, mais s'autorise aussi à le modifier, au besoin, d'ajouter de nouveaux épisodes totalement inventés et fort en sensibilité. Dans le premier tome, c'est notamment sur l'enfance de l'héroïne que des moments de vie sont imaginés. Au cours de ce second volume, c'est sur son attachement auprès de son frère que le doute se porte. Une chose est certaine, seule votre lecture de cette saga pourra rétablir la vérité, faites-en votre idée !!

J'ajoute pour terminer, et remuer le couteau... le graphisme de Nancy Peña est envoutant et très ingénieux avec cette fumée qui se propage presque de bulles en bulles ! Les personnages, les décors, les animaux  tout est simplement mythique ! Entre l'ambiance des aventures et le mystère autour de la légende, l'équilibre est tout trouvé.

A noter un gros travail sur les couleurs. Astucieux, méticuleux, de l'orfèvre gratiné de couleurs anciennes est aux bouts de leurs doigts de fées à notre duo de coloristes, Sophie Dumas et Céline Badaroux-Denizon. Et que dire de ces images à dominance ocre et qui s'effacent... magique et sans complexe, autant dire d'époque ?!...


La suite historique dans le prochain album : L'épouse barbare.

Médée

-

Cet article est à retrouver

dans le Challenge Médée

parmi Les Bavardages de Sophie.

-

Médée

2. Le couteau dans la plaie

Dessin - Nancy Peña 

Scénario - Blandine Le Callet

Couleurs - Sophie Dumas & Céline Badaroux-Denizon

© Casterman 2015 - Dépôt légal : janvier 2015

©Casterman 2015 Le Callet/Peña - Couverture

©Casterman 2015 Le Callet/Peña - Couverture

©Casterman 2015 Le Callet/Peña - Planche 2

©Casterman 2015 Le Callet/Peña - Planche 2

Médée la scandaleuse. Médée la sorcière, la meurtrière. Médée, le monstre.
Voilà ce qu'on dit de moi.
Les gens ne veulent retenir que ce qui les arrange. Au milieu de ces voix qui m'accablent, il est temps que je fasse entendre la mienne ; il est temps que je raconte mon histoire.
Pour rétablir enfin la vérité.

Quatrième de couverture

Tag(s) : #Nancy Peña, #Blandine Le Callet, #Sophie Dumas, #Céline Badaroux-Denizon, #Casterman

Partager cet article

Repost 0