Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Any empire

Nate Powell est cet américain né en 1978 dans l'Arkansas. Précoce et doué, il a commencé à s'autoproduire à l'age de 14 ans. Diplômé d’une école d’arts visuels en 2000, il mène en parallèle des activités de dessinateur, de musicien et d’auteur-interprète de sketches satiriques. Il dirige un label de musique depuis 1994. Il a travaillé sur dix ans à temps plein comme éducateur spécialisé pour adultes handicapés. Dans sa bibliographie on retrouve Swallow me whole, paru en 2008 (publié chez Casterman écritures en 2010) et ayant remporté un Eisner Award en 2009.

©Sarbacane 2012 Powell

 

Avec Any Empire, il est question du malaise autour de l'adolescence et de l'enchaînement délicat à l'âge adulte, un thème déjà abordé dans Swallow me whole. Mais il est aussi question de la violence imaginaire contre la violence réelle.

On suit les vies de Lee, Sarah et Purdy, trois teenagers d’une banlieue américaine. Ils se croisent dans des soirées d'écoles, dans les rues du quartier ou encore dans une cabane en haut d'un arbre. Leurs rêves sont différents. Nos trois jeunes héros subissent le monde des adultes qui les entourent mais déjà se construisent le leur.

Il y a Purdy qui s’imagine en guerrier et qui semble être poussé par un besoin viril. Il veut ainsi se prouver que les hommes doivent s'engager presque violemment pour devenir homme. Mais il va confronter à un monde de défiance jusqu'à se retrouver comme prisonnier face à autrui.

Sarah, elle veut sauver les animaux. Très émotive mais quelque peu rancunière, elle va suivre la voix professionnelle de sa mère. En attendant, elle est sensible au monde animalier mais c'est s'exposer à la brutalité et au chaos inhérent à l'état sauvage.

Pour Lee, amateur passionné de comics, il rêve de G.I. et entrevoie ses rêves à travers ses figurines. Introverti, c'est l'envie de jouer en permanence qui fait de lui un enfant différent. Coupé dans son élan par un déménagement et bien que privilégié, il le vit un peu comme une sorte de violence.

Du fantasme à la réalité et vice-versa, le scénario de cette fiction saute un peu partout dans le temps. Donnant ainsi cette impression de confusion, il faut juste en fait, prendre la séquence des événements à leur valeur nominale. Autrement dit, c'est de réussir à entrevoir la division entre l'imaginaire et la certitude. Et de se dire qu'il n'est pas toujours très important de comprendre ce qui se passe vraiment... Pas simple me dirait-vous, mais la force de Nate Powell se trouve dans son graphisme. Il parvient à mêler avec brio séduction et tension. Il invente des zones d'inquiétude, presque de grande frayeur puis nous ramène à l'authenticité, en toute simplicité. L'auteur utilise pour cela des jeux d'ombres et de lumières dans un noir et blanc imposant. Sans cadre, le rythme de lecture est assez rapide, cela glisse entre les illustrations. Le dessin ou la situation est comme amenée avant que cela arrive. Les regards ne sont pas en reste, très important, ils donnent l'indication, témoignent de la peur, de la colère ou de l'anxiété.

Autant de sentiments de motivation que Nate Powell apporte dans Any Empire. A travers cette oeuvre, Il évoque la violence de la période de l’adolescence, mais également de nos sociétés et c'est avec une force empirique !

 

 

Un avis chez Paka et un autre chez David F.

 

Any Empire, Nate Powell - Publié aux éditions Sarbacane

Dépôt légal : 10/2012 - 304 planches - Couverture souple.

Any Empire - Nate Powell
Any Empire - Nate Powell
Any Empire - Nate Powell
Any Empire - Nate Powell

hanging from the ceiling, eating off the floor retreat without fear, conquer without force the lion begins to bleat when the lamb begins to roar disintegration by the dozens, evaporation by the score : opress yourself.

LungFish

Tag(s) : #Nate Powell, #Edition Sarbacane, #BD auteurs étrangers

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :