Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Un double, je tente !

 

 

- Deux albums avec comme dépôt légal, avril 2012, même si l'un des deux est sorti en mai.

- Deux albums de chez Glénat éditions, le premier dans la collection 1000 Feuilles; le deuxième chez Vents d'Ouest

- Deux albums au façonnage cartonné et de 48 pages avec pour le premier, un format 215 x 293 mm; 240 x 320 mm pour le deuxième. 

- Deux albums imprimés en France à Luçon (Vendée) par Pollina Imprimerie sur papier provenantAtelier Pepe Martini de fôrets gérées de manière durable. Juste, le premier album a été dessiné à l'atelier Pepe Martini

- Deux albums à quatre mains. Pour le premier, taper : Scénariste, Hubert; Dessinateur, Zanzim. Pour le second, taper : Scénariste, Wilfrid Lupano; Dessinateur, Jean-Baptiste Andréae

- Deux albums qui composent le lancement du premier volume (comprenez Tome 1). Sauf que pour l'un, c'est annoncé comme un diptyque. Pour l'autre, c'est une série en cours... (je le vois bien en 3 ou 4 volumes - mais, dites moi que je me trompe... et que c'est aussi un diptyque !) 

 

 

Et justement, les deux albums en question sont :

 

1) - Ma Vie Posthume, T.1- Ne m'enterrez pas trop vite.

ma-vie-posthume_couv.jpg©Glénat 2012 Hubert/Zanzim
 
azimut_couv.jpg©Vents d'Ouest 2012 Lupano/Andréae
 
 

Une double chronique avec comme autre point commun entre ces deux albums, l'idée que la vieillesse envoie vers un au delà dramatique, funeste. L'idée que la déroulement d'une vie ne se termine pas toujours comme on pourrait le penser !

Après la vie, viens la mort ? Une question bien existentielle, presque philosophique mais surtout abordée ici dans cette double lecture, avec humour et contrariété.

Regret éternels, ou possibilité d'y échapper ?...

 

-------

 

1) 

 
Allo ? Qui est à l'appareil ?
C'est toi, Tante Emma ? tu as une voix bizarre tu es malade ?
Oh non ! Je ne me suis jamais sentie mieux ! Je crois que je suis repartie pour cent ans.
Oh ! C'est merveilleux !
  
Ma Vie Posthume 1- Ne m'enterrez pas trop vite, (et j'ai envie de rajouter : Ne m'enterrez pas trop vite, s'il vous plaît !!) du duo d'auteur Hubert et Zanzim est une histoire improbable, invraisemblable !
Imaginez une dame âgée proche d'une fin annoncée mais qui reste dans une assez bonne forme, et surtout dans la réplique avec sa servante. Cette personne au doux prénom de Emma, est notre personnage principal. Malheureusement son mari, lui est déjà parti et elle se sent un peu seule. Mais tout va changer à l'instant où, et elle ne le sais pas trop encore pourquoi, mais en fait, elle va mourir ! Et, le plus fort dans l'histoire, c'est comme si la mort ne voulait pas d'elle... 
         
ma vie posthume anna et line   
Emma est la narratrice de sa propre histoire. Elle raconte sa jeunesse sous forme de flash-back, parle de son mari défunt, sans oublier les commères du quartier, de son jardin bien sûr et de sa nièce aux dents longues... Mais avant tout, elle tente de comprendre le pourquoi du comment de sa mort. Un récit presque macabre mais surtout drôle, mélancolique avec un ton sarcastique et ironique à souhait.
Le dessin est simple et efficace, évolutif. C'en est amusant de voir l'héroïne jeune, puis vieille (ou l'inverse), puis morte, puis vivante (ou l'inverse), puis une zombie ?...
Le sujet de la mort devient distrayant et ça ne manque pas de mordant !!
Une lecture qui se dévore, va juste falloir faire une pose avant de goutter à l'Anisette et au Formol et donc rester en forme et/ou en vie !   
    ma vie posthume anna et line 1
©Glénat 2012 Hubert/Zanzim
      
-------    
 
2)
    
Papa, c'est vrai qu'il existe l'arracheur de temps ?
On ne sais pas fiston. Les légendes disent qu'il a existé il y a longtemps. Pourquoi ?
Il me fait peur.
Allons, Aristide, tu n'as rien à craindre. L'arracheur de temps est un mythe. Et, même s'il existait, il ne pourrait pas te faire de grand mal. On raconte qu'il ne s'en prenait qu'aux puissants de ce monde.
   
Un drôle de voyage s'annonce. Êtes vous prêt à rencontrer l'arracheur du temps, parce que dans ce cas précis, c'est la vie éternelle qui est à portée de mains !
Bienvenue dans une épopée tragi-comique de héros qui ne se résignent pas... Azimut 1- Les aventuriers du temps perdu de Lupano et Andréae, est une histoire fantasque où la pitrerie est vitale mais sur un sujet bien réel, existentiel : la mort.
Soyons un peu imaginatif pour une fois ! Et si, comment dire, pas de non-sens s'il vous plaît, juste, soyons frivole et en aucun cas utopique... Car, tout est possible, tout est réalisable, l'important est de garder le cap... Voilà !!
     
azimut img1
En compagnie de personnages ô combien fantastiques, ne sommes nous pas dans une histoire en trompe l'oeil ?
Que nenni, c'est bien sur un scénario habile et fabuleux que l'on s'aventure. L'humour n'est pas en reste et il va nous accompagner tout au long de ce périple. Et ce n'est pas pour en déplaire !
Les rencontres sont riche de surprises et de sens. Nous allons croiser des poissons volants immenses, des lapins géants, des oiseaux de grandes tailles. Tout est sur dimensionnés mais cela reste très compréhensible et cohérent. Un brin décalé, certes mais bourrés de détails.
Plusieurs personnages sont à suivre, et même si la problématique semble se centrer autour du Nord magnétique, rien n'y fais, on ne se perd pas !!
Les planches sont grandioses à l'images des personnages hors du commun. Le rythme est adapté, ça vol, ça cours, ça se pose, ça médite, ça interpelle. Un univers se découvre à nous petit à petit, sur fond d'enquête... vitale, à la recherche de l'azimut ?!...
 
azimut img2
©Vents d'Ouest 2012 Lupano/Andréae
   
-------

 

Merci d'être (encore) là.

Cette lecture s'ajoute avec celles des participants

dans le cadre de la Logo BD Mango bleu chez Mango.

 

Je me suis permis de proposer deux chroniques et pourtant je n'ai qu'une vie !

Mais bon je me suis dit, après tout, nous sommes mercredi, 22 août !

 

Bonne lecture,

OliV

Tag(s) : #BD du Mercredi

Partager cet article

Repost 0