Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Voilà, tu poses ta fleur sur le couvercle et après tu peux sortir. »

 

 couvelpaso

Scénariste : Aurélien Ducoudray

llustrateur : Bastien Quignon 

Format : 190 x 250 mm

96 pages couleur

Parution : 3 octobre 2012

Couverture souple à rabat

nullÉdition : Sarbacane 

 

 

©Sarbacane • 2012 • Quignon/Ducoudray

 

---

 

Aurélien Ducoudray, c'est ni plus ni moins le scénariste de :

2010 — Championzé (avec Eddy Vaccaro), Ed. Futropolis.

2011 — La Faute aux Chinois (avec François Ravard), Ed. Futropolis. — The Grocery (avec Guillaume Singelin), Ed. Ankama.

2012 — Békame (avec Jeff Pourquié),  Ed. Futropolis. — Gueule d'Amour (avec Delphine Priet-Mahéo), Ed. La boîte à bulles. — El Paso (avec Bastien Quignon), Ed. Sarbacane.

 

Aurélien Ducoudray est natif de Chateauroux et vit dans l'Indre. Il approche à grand pas de la quarantaine. Il a touché à toutes les facettes du journalisme : Photographe de presse, journaliste rédacteur écrit, journaliste reporter de télévision, on lui doit de nombreux documentaires.

(Source BdGest')

 

Bastien Quignon est né en 1986 en région parisienne. Bercé par les voyages, il titulaire d'un bac littéraire et a suivi quatre années d’enseignement de la bande dessinée à l’Académie des Beaux-Arts de Tournai, en Belgique, dont il est diplômé. Trois jours en été est son premier livre en solo. Avec El Paso, il s'est donc accompagné d'Aurélien Ducoudray pour un nouveau chemin.

(Source BdGest')

---

el paso pere et fils

 

 

« La fin d'un chemin, le début d'un autre. »

Dixit Aurélien Ducoudray.

 

 

 

El Paso, c'est par ici. El Paso, c'est pas fini. Enfin si, El Paso est un très bel album, bien terminé, mais... (parce que, c'est bien de mettre un "mais" à une phrase, ça relance le sujet, soulève un questionnement, ou ajoute un point de vue, etc.). Mais, pourquoi nos chemins de vie sont-ils si compliqués et autant parsemés d'embûches ?!...

Le livre El Paso de Bastien Quignon et Aurélien Ducoudray, aux éditions Sarbacane (j'adore la girafe sur le coté du livre!), utilise toutes les pages, de la couverture jusqu'à la quatrième de couverture en passant par les rabats de la couverture. Un enchaînement bien pensé, surtout sur la fin où cela donne l'impression que le l'album ne se termine pas, que l'aventure continue, ce qui est bel et bien dans l'idée de départ des auteurs : le début d'un autre chemin commence, alors ? ...

 

el paso planches

En attendant de trouver un nouvel horizon, notre histoire débute avec la visite d'un jeune garçon seul face à son père, détenu en prison. Remarquez, cela pourrait être déjà la fin... Nos deux personnages sont au parloir, lieux d'échange émotionnel avec des regards rapides, des gestes simples et des phrases courtes. Il faut faire vite, le temps est compté. Les souvenirs font alors surface, le récit peut débuter. Le duo d'auteurs nous emmènent dans un road-movie touchant, sensible.

Le déroulement de cet épisode à El Paso, est de suivre la fuite d'un père accompagné de son fils vers des jours meilleurs.

Un père pas très habile dans les relations humaines, limite brutal bien que très réactif dans ses prises de décisions. Il se fait surnommé, Andy la débrouille. Son fils, Russell, il ne le connaît que trop peu. Ils vont apprendre à se découvrir mais pour cela des concessions sont à faire, des deux côtés. Tourmenté par ses échecs, le père veut se racheter, mais une erreur de vie cela ne se reprends pas, et au lieu de quoi, il risque fort de s'enfoncer à nouveau. Un cycle sans fin ?

Un fils timide, curieux et pas toujours très patient. Touché par le décès de sa mère, il découvre cet univers nomade de son père. Il réalise qu'ils vont faire un long bout de route ensemble. Ils vont apprendre à se connaître petit à petit, à force d'épreuves. Mais pour s'en sortir tous les deux, ils vont devoir bien conduire et bien se conduire...

 

Un voyage périlleux où l'amour père-fils, fils-père en sort grandi mais à quel prix. Par un dessin juste sans être précis, Bastien Quignon donne du volume dans ses petites bulles. Un relief tamponné et ocré à l'aquarelle qui nous place dans une histoire où la couleur de la vie n'est pas le rose. Elle n'est pas noire pour autant, sauf peut-être le passage de l'averse. Mais le nuage est passé, le soleil peut briller ! En jaune-brun, ou en jaune-rouge, tant qu'il brille et qu'il ne nous plombe pas !

 

C'est sur le rythme que le récit d'Aurélien Ducoudray, prends toute sa mesure. Chaque case compte. Le geste, le mouvement, le regard, autant de situations décortiquées et présentées finement, doucement.

 

Un enchaînement de petits tableaux mis bout-à-bout, et le fil d'El Paso, s'ouvre à vous.

  Parfait ! En routes pour de nouvelles aventures... Pour une prochaine étape ?!...

 

--- 

el paso page.img

  ©Sarbacane • 2012 • Quignon/Ducoudray

 

---

 

Cette lecture s'ajoute avec celles des participants,

dans le cadre de la Logo BD Mango bleu chez Mango.

 

(- clic -)

(- clic & clic -)

 

— L'avis de David Fournol, très, comment dirais-je, très waooh !!

 

— L'oeil de la Rubrique à Brac, très, comment puis-je dire, très beauuu ^^

 

— Un autre chez CHOCO et un autre par DES MOTS ET DES NOTES

 

Bonne lecture,

OliV

 

Tag(s) : #BD du Mercredi, #Ducoudray, #Quignon, #Edition Sarbacane

Partager cet article

Repost 0