Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jirô Taniguchi au dessin et Baku Yumemakura au scénario, ont déjà travaillés ensemble sur l'incontournable série « Le Sommet des Dieux. »

Et cet ouvrage, « Garôden », est une réédition. Ce manga a été publié au Japon entre 1989 et 1990.

Casrterman nous édite ici la version française, dépôt légal Août 2011. Une pré-publication a été proposé aux lecteurs de « L’Équipe Magazine » tout au long de l'été dernier dans la rubrique "Boxe".

 

garoden couv

© Jiro Taniguchi, 1990 / Baku Yumemakura, 1985 / CASTERMAN, 2011 pour la traduction française.

 

 garoden-p248

 

C’est l’histoire d’une quête d’absolu. D’absolu dans le combat.

 

A ma gauche, 102 kilos pour 1 mètre 90, le grand, le fort, l'imperturbable, Toshio KAJiiiiiiiWARAAAA ...

et,

à ma droite, 98 kilos pour 1 mètre 82, le beau, l'immense, l'insurmontable, Bunshichi TannnnBAAAA !!!

 

Les deux combattants réunis ce soir vont s'affronter pour vous, six ans après leur premier duel. Laissons la place aux deux énormes masses de puissance pure et donnons leur cette seconde chance d'en découdre.

 

« Brillant d'une lumière éblouissante au milieu de la foule, le ring donnait l'impression d'un lieu sacré appartenant à un autre espace-temps. »

 

Taniguchi livre ici du sang et de la sueur, une prise au corps entre deux adeptes des arts martiaux qui n’aiment ni tuer, ni perdre. Une lutte où tout est permis ou presque, entre deux colosses qui usent les techniques du pied des karatékas ou des prises rusées du catch.

 

Tanba a perdu un seul combat dans sa vie. C'était à l'époque contre un jeune catcheur, Kajiwara.

Il va alors tenter d’améliorer ses techniques, en attendant de pouvoir prendre sa revanche et comprendre pourquoi il avait perdu jusqu'à se perfectionner pour se dépasser.

Kajiwara est maintenant une star du catch professionnel. Il est coaché par la plus grande firme organisatrice de combat. Pour se battre contre lui, Tanba va devoir ruser d'audace. Cette rencontre sera plus qu'un combat de rue ou qu'une question d’honneur, il s'agit surtout d'un défi ultime.

 

Un duel d’hommes réglo qui monte en puissance, tout en densité traduite par les corps entremêlés tels deuxs serpents se roulant l'un sur l'autre.

 

 « Le combat inévitable est devenu quelque chose d'âpre et interminable. »

 

Ce manga se révèle prenant de bout en bout et la voix off récurrente mène habilement le récit jusqu’à son paroxysme.

Le découpage est dynamique lors des scènes d’affrontement, et on reconnaît déjà la rigueur du dessinateur dans les scènes plus statiques. La précision des techniques et la puissance des adversaires se remarquent à chaque page, Taniguchi déployant une énergie étonnante, un trait carré.

 

Certaines scènes donnent des frissons dans le dos, ouchhh la belle droite, ça,, ça doit faire mal !!

Impossible de prendre parti pris pour l'un ou l'autre des deux héros, ils se respectent totalement, c'est propre !

Monte ta garde et, gare aux dents !!!      

 garoden-dent.png

©Casterman 2011 Garôden - Taniguchi / Yumemakura

 

Bonne lecture,

OliV

 

Tag(s) : #Manga

Partager cet article

Repost 0