Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

à l'écoute d'une ville, île et archipel du Kenya...

 

kililana song couv

Kililana Song, première partie d'un diptyque, publié en mars 2012 chez Futuropolis

Kililana Song, est le premier album en solitaire de  Benjamin Flao. Nous l'avions déjà vu au dessin sur La Ligne de fuite (2007) et Mauvais garçons (2009) avec Christophe Dabitch au scénario.

Kililana Song, sonne sous forme de fiction dans un archipel du Kenya et conte une aventure africaine haute en couleur.

 

 

©Futuropolis • mars 2012 • Benjamin Flao

 

kililana song Naïm

Naïm, c'est ce petit garçon avec ce sourire malicieux. Il se cache pour éviter son grand frère Hassan. Ce dernier désespère de ne pas voir Naïm sur les bancs d'école coranique.

Tout deux orphelins, c'est une sorte de course poursuite qu'ils vont mener. Très débrouillard, le petit frère va choisir l'apprentissage par l'aventure plutôt que par les manuels. Il n'oublie pas pour autant les valeurs inculquées par sa tantine, une femme douce et chaleureuse.

La curiosité débordante, il fera des misères non seulement à son frère aîné mais aussi aussi aux touristes de cette île paradisiaque.

Naïm aime les rencontres et les découvertes. Et elles sont nombreuses dans cette histoire. Certaines sont décisives, plus que d'autres comme celle du gardien des secrets ancestraux, aux histoires interminables et inoubliables.

Mais tout n'est pas net dans cette odyssée car j'oublie de vous conter ses rencontres avec le marin ivrogne ou encore les français investisseurs et sans oublier les rapports entre homme de passage et femme du village... 

Une véritable balade en ballade dans ce premier volume orchestré avec légèreté et volupté par Benjamin Flao afin de visiter et d'écouter au mieux Kililana song.

 

Benjamin Flao, lors de l'un de ses voyages en Afrique de l'Est a pris des couleurs. Mais pas uniquement sur son corps, notre auteur a pris dans ses yeux et ses mains, son esprit !

Cette histoire est une fiction qui relate ce que l'auteur a vu, entendu et vécu lors de cette découverte de cette ville, île et archipel du Kenya qu'est Lomu. D'ailleurs, une des particularités de Lomu qui se trouve au bord de l'Océan Indien, c'est que l'on ne peut y accéder que par bateaux, les fameux « dhows » (photo ci-dessous).

kiliana-dhows

 

Benjamin Flao nous transporte au bout du monde et dresse une carte postale somptueuse par ses aquarelles pleine de grâce.

Le jeu de lumière est a la perfection. Les ombres, les couleurs, le blanc, tout y est pour ressentir ce décor fabuleux.

Quand à la fiche de l'éditeur en quatrième de couverture, elle évoque le courage et la liberté du jeune Naïm à l'instar d'un Tom Sawyer.

 

Le rythme est très intéressant. Tantôt on se délecte tantôt on cours aussi vite que Naïm. C'est dans un esprit d'échange.

La nature de l'île n'est pas en reste, elle tiens une place importante dans ce périple.

 

Bref, l'ambiance est bonne mais attention à l'orage, car la chanson pourrait ne pas être la même !

 

Un conseil de lecture, lisez le en deux fois... Commencez le. Arrêtez vous à peu près au milieu, et relisez le depuis le début, un peu plus tard dans le temps, c'est un bonheur pour les yeux et l'esprit  !

 

En musique d'accompagnement j'ai ça :

 

 

Bonne lecture,

OliV


[EDIT] : le lien vers ma synthèse mensuelle sur le thème "L'Afrique en BD" du blog de k.bd.

Tag(s) : #BD auteurs français, #Benjamin Flao, #Futuropolis

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :