Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

« Laisse la rumeur des flots absorber celle qui chahute ton intérieur...

C'est la meilleure façon de faire le vide. »

 

L'Attentat

L'attentat

D'après le roman de

Yasmina KHADRA.

Scénario : Loïc DAUVILLIER

Dessin et couleur : Glen CHAPRON

Éditeur : Glénat

Dépôt légal : Septembre 2012

Format : 215 * 293 mm

Couverture cartonnée

160 pages

One-shot

©Glénat 2012 Chapron/Dauvillier

 

Une publication synchronisée avec Mo'.

---

 

Loïc Dauvillier est né à Cambrai. Il porte plusieurs casquettes : scénariste, scénographe et aussi éditeur des éditions charette. En 2004 il se lance avec Marc Lizano au scénario, dans une première série jeunesse de trois tomes, La Petite Famille (Carabas). Depuis on a vu venir des récits jeunesse, une adaptation d’une nouvelle de Gogol, Le Portrait (Carabas), un Oliver Twist d'après Dickens (Delcourt), un Tour du monde en 80 jours d’après Jules Verne (Delcourt), mais aussi des livres plus sombres qui révèlent une autre facette d’un scénariste atypique et exigeant. En 2009 est paru Inès (Drugstore), en collaboration avec Jérôme d'Aviau au dessin. 2012 est un bon cru, pour Loïc Dauvillier. Citons : L'Enfant Cachée avec Marc Lizano (Le Lombard), Hugo et Cagoule avec Marc Lizano (Éditions de la Gouttière), et Mon Copain Secret avec Kokor (Éditions de la Gouttière). En 2013, est à paraître chez l'Olivius, une adaptation du roman Falaises d'Olivier Adam.

 

Glen Chapron, né en Bretagne, apprend la gravure à l’école Estienne de Paris avant de s’orienter vers l’illustration. Il intègre les Arts-Décoratifs de Strasbourg, y rencontre les futurs membres du collectif Troglodyte et lance le fanzine trimestriel d’illustration et de bande dessinée Écarquillettes, où seront publiées les premières planches de Vents dominants (2009), une chronique sociale avec Julia Wauters au scénario (Sarbacane). Il a participé également à la série phare Les Autres Gens (Dupuis).

 

Le début du projet de cet album L'attentat, remonte à 2009. A la suite d'un conseil de lecture par son éditeur, Loïc Dauvillier apprécie fortement le roman éponyme de Yasmina Kahdra, livre vendu à plus de 600 000 exemplaires en France et traduit dans plus de 20 pays. Une rencontre sur le quai de Saint Malo avec Glen Chapron et l'aventure vient de commencer !!

 

l'attentat p6

 

Le protagoniste principal de cette histoire est Amine Jaafari, un chirurgien reconnu à Tel Aviv où il vit avec son épouse. Amine Jaafari est arabe et israélien. Sa femme, Sihem, est en voyage familial, seule et Amine est en attente de nouvelles... Le lot quotidien de la région sont (presque) les attentats. Un jour, alors qu'il travaille à l'hôpital, une forte explosion au loin se fait ressentir. A Haqirya, un kamikaze s'est fait péter dans un restaurant. Il y a plusieurs morts et beaucoup de blessés. La nuit s'annonce très longue ou courte, c'est selon !

C'est un coup de fil de la police israélienne qui va réveiller Amine, pour identifier un corps, celui de sa femme... Brisé par cette révélation, Amine est sous le choc. Mais le plus dur est à venir. Une perquisition de la police lui annonce que Sihem est le kamikaze !! Une enquête débute alors pour la police mais aussi pour Amine qui ne veut pas le croire. C'est le conflit dans la tête d'Amine autant que dans le pays, divisé.

Notre chirurgien décide alors d'aller à la rencontre de ceux qui ont influencer sa femme à commettre le pire et ainsi comprendre ce geste, si cela en est possible... Une quête en recherche de vérité, si celle-ci existe...

Il va alors se confronter à une réalité qu'il avait refusé de voir, lui, l'Arabe si bien intégré du bon coté du mur...

l'attentat p06

N'ayant pas lu le roman de Yasmina Khadra, je ne peux pas dire si cette adaptation se tient. J'ai lu dans une interview que le romancier à participé dans le suivi du début de ce roman graphique, et que les auteurs, Loïc Dauvillier et Glen Chapron, sans être aller sur place, se sont énormément renseignés sur les lieux pour en sortir un récit haut en couleurs, d'une forte densité.

 

L'histoire est poignante. Très vite dans le vif du sujet, il ne faut pas plus d'une douzaine de planches pour lancer l'aventure d'Amine. Très bien accompagné, il va tenir sans s'en rendre compte, grâce à son entourage. La tension est palpable. Pour Amine elle se démarque sur son visage. Pour sa collègue de travaille, Kim, c'est plutôt l'incompréhension qui va l'accompagner puis l'inquiétude qu'Amine se trouve à faire l'écart de trop... Kim est très proche d'Amine mais il ne la voit pas. Son esprit est avec sa femme déchue et disparue. Amine va prendre des coups sans en donner. On le traite de sale " bougnoule ", sa maison est mis sans dessus, dessous. Qu'importe, il doit faire le deuil de sa femme après l'avoir accepté. Pour cela, se rendre à Bethlém est la seule solution...

 

« Je n'arrive plus à savoir où finit le deuil et où commence le veuvage. »

 

Nous entrons dans ce qui peut s'appeler la deuxième partie du récit. Avant cela, il y a eu l'attentat en introduction. La première partie étant l'acceptation de reconnaissance du kamikaze, sur presque 35 planches. Pour cette seconde partie, le titre pourrait être, le voyage en terre sainte. Les auteurs vont prendre le temps de renouer avec le passé d'Amine. Toujours en compagnie de Kim, c'est plus souvent seul qu'Amine va se confronter à son mur. C'est qu'il est têtu, mais ça paye. Amine va rencontrer de hauts-personnages révolutionnaire, intégriste. C'est difficile de trouver le mot juste. Dans la lecture, ils y sont.

Et, alors qu'Amine pensait avoir trouvé la réponse ou du moins qu'il compris qu'elle ne reviendrais plus, de retour chez lui, sa maison ayant besoin de tri et de nettoyage, une photo va le remettre dans une colère noire. La suite et la fin de l'histoire, c'est dans la dernière partie, de même longueur que la précédente, et au titre que je nommerai : l'assaut final. Je vous incite vivement à le découvrir dans cet album. C'est une " claque " de lecture !

 

Je vous parle de parties parce que le récit s'entrecoupe de page blanche avec juste une pensée d'Amine. Elles sont bienvenue pour la lecture et permette de faire une pause, de reprendre son souffle. L'histoire est dense et juste selon moi. C'est adapté en évitant l'écueil des jugements de valeur où nous suivons un drame intime mais dans lequel se mélange l'aspect politique du conflit israélo-palestinien. Les termes islamiste, intégriste, sont définis comme il se doit et apportent une compréhension de qualité.

Le mérite du récit est de susciter plus de questions que d'apporter des réponses... Donc, si vous attendez des solutions au conflit, elles ne sont pas ici ! Maintenant, la situation complexe du contexte est abordée avec brio et il en reste que ça fait peur. La confrontation se porte sur la douleur de chaque camp, quoi qu'il en soit. Les illustrations sont aussi juste que les paroles, c'est franc, direct et vif. Difficile d'en rajouter, je suis touché !

 

« Une dernière remarque : A force de vouloir ressembler à tes frères d'adoption, tu perds le discernement des tiens. »

 

l'attentat 4 de couv« Je ne comprendrai jamais pourquoi les survivants d'un drame se sentent obligés de faire croire qu'ils sont plus à plaindre que ceux qui y ont laissé leur peau. »

 

« Le juif erre parce qu'il ne supporte pas les murs. Ce n'est pas un hasard s'il a élevé un rempart pour se lamenter dessus. »

 

« La difficulté commence quand ceux qui se la coulent douce viennent tirer l'oreille à ceux qui sont dans la merde jusqu'au cou... »

 

--- 

Couverture du roman :

  couv-roman-lattentat.jpg

 

Les liens des auteurs / éditeurs / les avis :

Yasmina Khadra : http://www.yasmina-khadra.com/

Loïc Dauvillier : loicdauvillier.com/ & son tumblr.com/ 

Glen Chapron : http://commelesgrands.over-blog.com/

Edition Glénat : http://www.glenatbd.com/bd/l-attentat/

Editeur Julliard : http://www.julliard.fr/site/l_attentat/

 

Un avis de Là où les livres sont chez eux.

Un avis par Les écrits d'Antigone.

Un avis du blog de La Vareuse.

Un avis chez David Fournol.

Un avis avec Livr0ns-n0us.

Un avis sur le blog de k.bd.

 

Une planche :

l-attentat_pl.jpg

©Glénat 2012 Chapron/Dauvillier

---

 

Cette lecture s'ajoute avec celles des participants,

dans le cadre de la Logo BD Mango bleuchez Mango

 

---

 

Bonne lecture

OliV

 

---

[ EDIT ] : L'Attentat, un film de Ziad Doueiri, au cinéma le 29 mai 2013 !

Tag(s) : #BD du Mercredi, #Glénat, #CHAPRON, #DAUVILLIER

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :