Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

Hervé Barulea, dit Baru

  • Hervé Baruléa, dit Baru, est né en 1947 à Thil en Meurthe et Moselle.
  • Il est Prof de sport avant de faire de la BD. Il vient sur le tard au Neuvième Art pour y raconter sa jeunesse ouvrière avec Quéquette Blues et ses années d'adolescence soixante-huitarde avec Sur la Route Encore.      
  • C'est en avril 1995 qu'il publie L'autoroute du soleil chez Kodansha, puis chez Casterman. Cet album se verra couronné de l'Alph'art du meilleur album 1996 au festival d'Angoulême.
  • Baru est l'auteur le plus souvent récompensé à Angoulème avec :
    *Meilleur premier album pour "Quéquette Blues" en 1985
    *Meilleur album pour "Le chemin de l'Amérique" en 1991
    *Meilleur album pour "L'autoroute du soleil" en 1996
    *Grand Prix de la Ville d'Angoulême 2010

 

Paru initialement dans la collection manga de Casterman, L'Autoroute du Soleil sera rééditée dans la collection Ecritures en deux volumes (2002) et en une intégrale (2008).

  baru_autoroutedusoleil01.jpg

  baru_autoroutedusoleil02.jpg      baru_autoroutedusoleil_integrale.jpg

 

©Casterman - Baru

IMGP0361

 

« L'Autoroute du soleil », un road movie très atypique qui détonnaient vraiment à l'époque dans un paysage BD franco-belge.

Les médias ne parlaient pas encore de « roman graphique » que Baru racontait déjà, avec une sorte de détachement, ce genre d'histoires autobiographiques portées par un trait reconnaissable au premier coup d'oeil.

Baru traite dans cet album de thèmes peu fréquents en bande dessinée, le sort des classes populaires, l'immigration, la montée de l'extrême droite. Le tout avec un dessin très personnel, fondé sur le mouvement et l'expressivité des personnages, ainsi qu'une une mise en scène très cinématographique.

 

Le pitch proposé par Choco :

 

Alexandre est un jeune garçon de 17 ans qui vit à Nancy. Son héros : Karim Kemal, 22 ans. Cet immigré maghrébin s'est forgé une solide réputation de tombeur de femmes. Beau gosse, adepte des années 50 dont il a adopté le look, Karim fascine Alexandre par sa classe et son audace.

Un soir, la chance sourit au jeune adolescent mal dans sa peau : Alexandre croise Karim et ce dernier accepte de passer la soirée avec lui. Aussi, quand Karim le quitte pour aller fricoter avec une femme mariée, Alexandre ne résiste pas à l'envie de suivre son héros et de l'espionner. Alexandre découvre que sa maîtresse n'est autre que la femme du docteur Raoul Faurissier, activiste de "l'Elan National Français". Malheureusement le mari débarque et surprend les deux amants. Alexandre qui a tenté de donner l'alerte aide Karim à s'enfuir.

Voilà nos deux compères désormais poursuivi par Faurissier et toute sa clique.

La course-poursuite s'éternise et mène les deux fuyards sur les routes de France où un véritable road-movie les attend.

 

BARU_AUTOROUTE-DU-SOLEIL.jpg

 

Une BD a cent à l'heure, avec un dessin en noir et blanc efficace qui noircit les méchants et embellit les gentils.

Pas question de se poser sur une aire d'autoroute, cette lecture vous accroche tout de suite et il n'est pas question de la lâcher avant la fin !

Une série de course-poursuite infernale, de scooter, en train, ou en en stop, rien ne peut arrêter cette fuite de nos deux héros.

Fasciné jusqu'à l'obsession par le déterminisme social, Baru décrit comme personne des adolescences masculines dans les cités ouvrières de Lorraine, la région dont il vient et qu'il n'a pas quittée.

La narration est très fluide, tout s’emboîte parfaitement et on est donc vite happé par l’histoire. 

 

 baru001

« Le rythme est trépidant, Karim et Alexandre n'ont pas le temps de se poser qu'ils doivent déjà reprendre la route, traqués inlassablement par Faurissier et toute la cohorte d'amis qu'il réussit à entraîner dans son sillage. »

 

 


« Ma génération a été marquée par les mythes de la route (Kerouac, etc...) et cela s'est imposé dans mon écriture. graphiquement, je suis obsédé par le mouvement et son rendu par des images fixes.

Les personnages bougent et tout doit aller de l'avant. » Baru

 


  Sur l'article de Choco nous pouvons lire ceci :

Le dessin de Baru est donc assez spécial mais colle parfaitement à l’histoire.

Des personnages assez caricaturaux qui possèdent des gueules bien marquées.

Les corps sont parfois déformés par le mouvement que l'auteur s'applique à rendre de la manière la plus vivante possible.


Comme toujours avec Baru, pas de pudeur excessive : les dialogues et les situations peuvent être crues.

Loin de tout romantisme franchouillard, l'album donne dans le réalisme pur et dur.

Néanmoins, cet album sombre ne se dépare pas d'un certain humour et d'un comique de situation.


 

« L'autoroute du soleil » au final se révèle un bon album où l'évolution des personnages est un des points forts. Un album qui n'as pris que des belles rides !

 

 

baru006

 

[…] MAIS NE VOUS Y FIEZ PAS, DANS LE FOND C'EST UN BRAVE TYPE […] 

Baru croque un très méchant et hystérique trafiquant de cocaïne en lui donnant les traits de son ami Jacques Pierre dit ' J.P ", le patron de La Parenthèse (librairie spécialisée de Nancy).

 

J'ai ressenti un Baru qui s'est fait plaisir avec cet album, et même si j'ai préféré son dernier livre Fais péter les basses Bruno !, je vous invite à lire et à prendre cette Autouroute du soleil, auquel cas, si vous faites une halte à Perpignan, prévenez moi !!

 

Dans les remerciements, Baru précise à l'intention des forces de police que ses copains Daniel Ledran dit " La Fleur " et Jacques Pierre dit " J. P " à qui il a (vaguement) emprunté les traits, ne sont pas des trafiquants de drogue !

Et Paul Geutal, un autre copain à Baru, est devenu dans l'histoire " Didry " parce qu'il sais que cela lui fera plaisir : il rêvait d'être C.R.S. ... !

 

IMGP0366

 

Les avis : d' Yvan , de Mo' , du grenier de choco et de Phylacterium.

Une interview pour cet album de Baru sur bdparadisio.

Allez voir aussi l'expo baru ... sympa pour en découvrir un peu plus sur Baru, et des illusions chroniques sur  " Génération Baru " : road-movie de la bd en lorraine.

 

 

Bonne lecrture,

OliV

Tag(s) : #BD auteurs français

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :