Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

300x443 - Enfance d'Alan (L') L'enfance d'Alan

Résumé : En 1994, Emmanuel Guibert, alors en vacances, rencontre par hasard Alan Ingram Cope, un américain retiré sur l’île de Ré. C’est le début d’une profonde amitié entre ce retraité de 70 ans, et le dessinateur âgé d’alors 30 ans. Très vite, Alan, en fabuleux conteur, se met à raconter sa vie à un Emmanuel Guibert émerveillé.

 

Mon avis : très bon !

Mais je m’aperçois que si chronologiquement j’ai pris les choses dans l’ordre, Emmanuel Guibert avait d’abord choisi de retranscrire les souvenirs de guerre d’Alan, qui a été soldat en France durant la seconde Guerre mondiale. Alors que j’avais lu des billets sur « L’enfance d’Alan », j’ai fait un amalgame entre les deux et m’attendais à lire une BD sur le petit Alan pendant la guerre. A côté de la plaque, j’étais...

 

Car en réalité il s’agit vraiment de l’enfance d’Alan, qui a grandi sur la côte californienne dans les années 1920-30. Nous avons tous les images de la Los Angeles, de Hollywood et de San Francisco dans la tête, des paysages urbanisés et modernes. C’est amusant de voir comment était le coin dans les souvenirs d’Alan, encore très rural finalement.

 

Emmanuel Guibert prend soin de parler des souvenirs de son ami en lui laissant sa voix, suivant le flux des souvenirs comme ils viennent, pas toujours de façon chronologique. Un évènement en appelle un autre. J’ai été touchée par la sincérité et l’authenticité qui se dégageaient des vignettes, les émotions que tout cela suscite. Il y a des photos, des anecdotes personnelles, qui nous rendent très proches de cette famille qu’on ne connaissait absolument pas en tournant la première page. Et pourtant, en refermant l’ouvrage, on a l’impression de la connaître comme si nous en avions fait partie au même titre qu’Alan.

 

Il y aussi l’aspect socio-culturel qui est intéressant. Alan venait d’une famille modeste, plus ou moins pieuse, et cette plongée dans l’amérique de l’Ouest des années 30 est très enrichissante.

Ce qui m’a plu aussi, c’est le format. C’est une BD, mais c’est aussi un roman. Un roman graphique peut-être ? Il y a beaucoup de texte, et je dirais que ce sont les illustrations qui accompagnent le texte. Les planches sont simples, épurées, pas franchement formidables, mais leur discrétion permet de mettre en valeur le fabuleux récit d’Emmanuel Guibert.

 

Un ouvrage intéressant et émouvant, que je suis heureuse d’avoir lu !

 

---

Ce billet que vous venez de lire est dans l'idée d'une «lecture commune inversée !»viewlogo.aspx

Mon retour est chez Natiora. Et ici, en échange, c'est donc le sien !

Peut-être, vous vous en êtes rendu compte, ou pas...

Quoi qu'il en soit, merci de votre compréhension pour les commentaires !

 

Bonne lecture ;)

---

 

L'enfance d'Alan par Emmanuel Guibert

©L'Association, Septembre 2012, ISBN : 978-2-84414-455-3, 160 pages, 19 €

 

 Retrouvez les autres billets BDs du jour chez Mango !

Tag(s) : #BD du Mercredi, #Lecture Commune, #Emmanuel Guibert, #L'Association

Partager cet article

Repost 0