Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Paco Roca hiver du dessinateur couv

 

Paco Roca

L'hiver du dessinateur

 
Format cm 17 x 24
124 pages en couleur
Couverture souple avec rabats

 

En librairie depuis le 18/01/2012

Édition Rackham

 

 

  Cet album a reçu les prix du meilleur album et du meilleur scénario à l’occasion de l’édition 2011 du Salon Internacional del Cómic de Barcelone.

 

©Rackham 2012 Roca

 

 

 

L'hiver du dessinateur ou des dessinateurs traite ce qui s'est passé réellement au cours de l'hiver 1959 du côté de Barcelone. Cet album de Paco Roca retrace l'histoire de l'éditeur Espagnol Bruguera, dans l'Espagne franquiste à la fin des années cinquante – un temps et un pays dans lequel, comme dit Manuel Vazquez Montalban, "il semblait que tout le monde était chaussettes odorantes" – et raconte comment un groupe d'artistes (les dessinateurs) travaillant tous pour Bruguera, a essayé de publier un magazine indépendant, Tio Vivo.

 


paco_roca_hiver-du-dessinateur_groupe.jpg

Sur cette photo, à gauche avec la pipe, c'est Josep Escobar (1908-1994), le père des personnages fondamentaux de la bande dessinée espagnole tels que Carpanta ou Zipi y Zape.

 

Au milieu, bas de la photo avec des lunettes sombres, c'est Eugenio Giner (1924-1994). Il dessina la collection Aventuras y Viajes et El inspector.

 

Au dessus, nous avons José Penarroya (1910-1975). Il créa des personnages essentiels qui firent le succès de ses bandes dessinées comme Don Pio, Don Berrinche, Gordito Relleno et Pepe le Supporteur.

 

Nous avons ensuite Carlos Conti (1916-1975), le blond virtuose de la blague graphique. Il a travaillé pour le journal La Prensa, le magazine Hola ainsi que les revues Pepe Cola et Mata Ratos.

 

Enfin, sur la droite de la photo, Guillermo Cifré (1922-1962). Il est le créateur des personnages du reporter Tribulete, de Don Furcio Buscabollos et de Cucufato Pi.

 

 

hiver du dessinateur editorialCinq des auteurs les plus populaires des éditions Bruguera de cette époque ont donc décidés de réunir leur talent, leur expérience pour créer un magazine, Tio Vivo, d'une excellente qualité par sa forme et son contenu. Une première dans le milieu alors que l'Editorial tiens le monopole. Cette maison d'édition fut fondée par Juan Bruguera entre 1910 et 1911 sous le nom de El Gato Negro, se baptisa ensuite Editorial Bruguera (1940-1986) et devint une des principales entreprises espagnoles dans le domaine de la culture populaire. Un colosse dans le milieu de la BD et du livre illustré, et qui publie également des romans, nouvelles et des ouvrages de poésie.

 

L’hiver du dessinateur de Paco Roca, est donc un travail de mémoire, un hommage à ses pères, ceux qui ont osés s’opposer à la grande autorité de leur éditeur !hiver du dessinateur gonzalez

Mais n'est-ce pas une bataille perdue d'avance ? Pas simple à ce moment de l'Histoire d'Espagne, de remettre en question leur statut d'auteur pour tenter d’améliorer leur sort. Cela ressemble à David contre Goliath, où le droit d'auteur est un impensable chimère.

Ce qui est décrit est le résultat d'une enquête approfondie, une approche brillante à un moment critique dans l'histoire de ce pays à travers l'aventure d'un petit groupe d'artistes.

Paco Roca, avec simplicité expose les faits. Il ne juge pas. Il reconstitue par petites touches, l’ambiance d’une époque, celle de l’Espagne de Franco, une Espagne faite de restriction et de censure.

Le récit commence à l'hiver 1959, et se termine à l'automne 1979, en passant par un rythme de saisons d'avant en arrière, la lecture est chapitrée et nous envoie de la fin de l'été de 1957 à l'hiver 1958, viendra le début du printemps 1957, pour ensuite nous offrir un premier passage de Noël 58, avant de retourner à l'été 57, et de revenir à ce Noël 58. Autant de changement pour autant de couleur. Ambiance bleutée pour les passages hivernales, et ambiance jaunie, feutrée pour les moments estivales ! C'est magnifique.

Les images très expressive laissent paraître les sentiments des personnages. C'est riche de dialogue, et de détails. Paco Roca, auteur de Rides aux éditions Delcourt, Rue de sable toujours chez Delcourt, et L’ange de la retirada, aux éditions Six pieds sous terre, obtient ici avec L'Hiver du dessinateur, un portrait complètement nu du caractère de l'humanité.

Une grande leçon d’altruisme au sein d’une époque qui n’incitait pourtant pas au partage …

 l_hiver_du_dessinateur_ill.jpg

©Rackham 2012 Roca

 

 

Un avis à l'Angle de vue

 et

une autre histoire, par David Fournol

 

 

 

Bonne lecture,

OliV

Tag(s) : #BD auteurs étrangers

Partager cet article

Repost 0