Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Notre intrusion dans ce si petit appartement devait être une violence pour elle... »

 

500x732 - Little Joséphine...et le vide se répète

Little Joséphine, et le vide se répète...

Un récit de Valérie Villieu,
illustré par Raphaël Sarfati.

128 pages, broché

Dépôt légal : Septembre 2012

Éditeur : La boîte à Bulles

Collection : Contre-coeur

 

Une bande dessinée issue de L’exposition « Vieux ». Projet de l'association « Regarde ailleurs », présentée par la médiathèque d'Issy-les-Moulineaux.

 

©La boîte à bulles 2012 Sarfati/Villieu

 

---

 

Ce livre est un puzzle vivant avec comme pièce centrale, Joséphine dont l'étymologie du prénom en hébreu signifie : " Dieu ajoutera ". Et à Joséphine, il faut lui ajouter du soutien. Seule dans son petit appartement de quartier, elle rencontre des épisodes de confusion ou autrement dit, elle perd la tête. Elle est pas toute jeune Jospéphine, même si parfois, c'est son esprit qui retombe en enfance... Heureusement, elle est suivie par une infirmière qui va fortement s'investir et tentée d'alléger sa maladie d'Alzheimer. L'infirmière en question, c'est Valérie Villieu. Elle exerce son métier à domicile sur Paris et va gérer le cas " Joséphine " avec une dose de savoir faire très " humaine ". On suit son itinéraire avec un véritable attrait et émotion.

 

« Notre rôle, à mon sens, est d'en atténuer les effets, faire en sorte qu'elle garde ses repères pour retarder son entrée en institution. »

 

Le livre cherche à nous interroger sur le regard que l'on porte sur les personnes âgées mais aussi sur le travail fourni par les aides-soignantes, les infirmières. Valérie Villieu raconte son expérience, faisant de Joséphine un récit à la première personne. Sa force est de ne jamais tomber dans le mélodramatique, d'être simple et honnête. Ses propos rendent honneur à sa patiente, mais également, ils montrent la difficulté du travail tout en précisant l'importance d'une bonne formation pour travailler auprès des personnes âgées. Le discours tenu expose également avec humour les incohérences administratives mais réelles.

Le dessinateur Raphaël Sarfati fait quant à lui un travail remarquable. C'est très épuré, dans un ligne claire donnant ainsi de la légèreté au dessin. Le personnage de Joséphine est touchante, une bonne bouille, toute mimi jusqu'à ce que le vide arrive...

Le duo d'auteur est surprenant. Ils nous offrent un moment fort en tendresse sur un sujet pas simple à en parler. A lire, à partager, à liker ! Aussi, j'ai une pensée aux ASH

 

little-josephine2.jpg     little-josephine3.jpg

©La boîte à bulles 2012 Sarfati/Villieu

---

 

Cette BD a été réalisée dans le cadre du projet « Vieux », qui a présenté une exposition fin 2010, à la Cité de la santé (La Villette), des travaux de six personnes, des photographes, un illustrateur (Raphaël Sarfati) et une anthropologue. En lien avec la médiathèque d’Issy-les-Moulineaux et l’association " Regarde Ailleurs ", un site Internet, ainsi qu’un blog de témoignages ont été réalisés sur la même thématique. Une manière de parler de sujets, pas forcément tabous, mais du moins gênants pour beaucoup : la vieillesse, la perte des facultés morales et physiques, la maladie… et ce vide qui se répète !

 

Little Josephine... et le vide se répète de Valérie Villieu et Raphaël Sarfati aux éditions La Boîte à Bulles (09/2012), est lauréat du prix oecuménique 2013

 


Ma participation chez Mango

  pour la Logo BD Mango bleu.

 

Faites un tour chez Noukette et Canel pour (re)lire leur lecture commune du mercredi 20 février !  


Bonne lecture, OliV' 

 

Tag(s) : #BD du Mercredi, #Valérie Villieu, #Raphaël Sarfati, #La boîte à bulles

Partager cet article

Repost 0