Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Mon coeur débordait d'une joie nouvelle, la déesse m'avait accueilli dans le sanctuaire des dieux. »

©Ankama Éditions • Vatine • 2012

---

 

La maison d'édition ANKAMA s'associe avec COMIX BURO pour lancer la collection : « Les Univers de Stephan Wul ». Pour cela, ils ont fait les choses en grand : est paru en même temps le premier volet du diptyque OMS en série, de Mike Hawthorne et Jean-David Morvan ainsi que ce premier titre, L'enfant noir de la trilogie Niourk par Olivier Vatine. Il reste à paraître, Piège sur Zarkass de Didier Cassegrain et Yann. Ainsi que La peur géante de Denis Lapierre et Mathieu Reynes. Autant de romans de Stephan Wul adaptés en bande dessinée pour recréer l'univers de la Science Fiction française Wulien !

 

Pierre Pairault (1922-2003) se lance dans l'aventure de la science fiction et publiera sous le pseudonyme de Stephan Wul onze romans entre 1956 et 1959, tous publiés dans la célèbre collection « Anticipation » des éditions Fleuve noir. Niourk, est le second roman de science fiction de l'écrivain français, publié en 1957. Un roman post-apocalyptique qui retrace l'histoire d'un enfant noir, rejeté par sa tribu, parti en quête de la ville mythique de Niourk.

 

http://sf.emse.fr/AUTHORS/SWUL/SW-N1-B.GIFhttp://sf.emse.fr/AUTHORS/SWUL/SW-N3-B.GIFhttp://sf.emse.fr/AUTHORS/SWUL/SW-N-B.GIFhttp://sf.emse.fr/AUTHORS/SWUL/SW-N2-B.GIFImage

Stefan Wul a participé également à la création des dessins de couverture de ses romans en envoyant plusieurs croquis de travail à l'illustrateur René Brantonne ou encore Enki Bilal !

Puisse t-il pouvoir voir le travail de la couverture d'Olivier Vatine !!

 

Olivier Vatine me semble être un grand touche-à-tout et débordant d'imagination et d'activités. Connu pour son succès avec la série Aquablue, il multiplie les expériences : illustrateur dans la publicité, concepteur de décors dans l'animation, story-boarder dans le cinéma... En bande dessinée, il varie tant les genres que les rôles qu'il joue : scénariste d'un western, Adios Palomita, ou encore d'un récit de pirates fantastique en collaboration avec Pecqueur, Blanchard et Cassegrain. Il se consacre également à d'autres projets comme sa maison d'édition de produits dérivés, Comix Buro et donc cette collection sur « Les Univers de Stefan Wul ».

 

niourk-entete.jpg

 

Partons à la découverte d'une tribu primitive domiciliée dans la vaste dépression située entre la chaîne Cuba au nord, les monts Haït à l'est et les lointains contreforts du massif Jamaî. Au sein de ce clan, il y a le « vieux », « celui-qui-sait », celui qui as vu naître tous ses membres. Il porte le collier de vertèbres, symbole des ancêtres disparus. Mais la tribu va mal, le gibier se fait rare et des tensions naissent autour du-dit « l'enfant noir ». Une décision s'impose, le « vieux » va devoir partir et atteindre le sommet de la ville des dieux. Mais celui-ci ne reviens pas et l'enfant noir lui même, va monter à le rencontre de cette double quête. Pendant ce temps, le chasseur Thôz et sa famille sont dans le doute. Les vallées et la savane sont brûlées. Le vieux est retenu dans cette montagne d'Haït. Et il faut passer le col du vent dans le pays des monstres pour subvenir et survivre. L'enfant noir et la tribu vont-ils renouer contact et comprendre ce qu'il se passe au coeur de ces vestiges de la civilisation du vingtième siècle ?!...

 

Une première partie qui appelle au souvenir et à la compréhension. C'est progressivement que l’on apprend, au fil des pérégrinations de l’enfant noir, ce que la terre a subi. C'est une lecture adaptée et chapitrée qui permet de faire travailler son imaginaire. La tension est palpable, vive et soutenue. Le format 48 pages impose d'être précis. C'est réussi par un Olivier Vatine activement attiré par Niourk. Le rythme narratif utilisé à la première personne nous procure de l'intimité avec l'enfant noir. Il nous assigne à réfléchir avec lui sur ce qui se passe !

L'auteur, dans son art graphique aère ses vignettes et, astucieusement il alterne toutes sortes d’univers : avec le  jaune ocre, celui de la tribu primitive, rude et aride ou avec le blanc grisé de la ville en ruines, figé dans la neige ou encore le bleu sombre et inquiétant de l'apparition des monstres...

 

Un premier volume alléchant, parfait pour (re)découvrir le roman de Stefan Wul. Un voyage au confin de l'univers, par Olivier Vatine direction les mystères de NiourK.

La vie est-elle possible après une catastrophe ayant détruit la civilisation ? Est-ce la fin du monde et/ou un nouveau départ ? L'avenir nous le dira...

 

Niourk-l-enfant-noir.jpg

Ils en parlent :

PAKA : http://www.anglesdevue.com/

YVAN : http://brusselsboy.wordpress.com/

Au temps des livres : http://temps-de-livres.over-blog.com/

A la croisée des mondes : http://www.croiseedesmondes.fr/

Lelitoulalu : http://lelitoulalu.blogs.lindependant.com

Sur le blog K.BD : http://k.bd.over-blog.com/niourk-vatine-wul.html

 

 

-

Cette lecture s'ajoute avec celles des participants,

dans le cadre de la Logo BD Mango bleuchez Mango.

 

 

Une lecture d'Octobre

 

Bonne lecture,

OliV

-

 

Une vidéo-expo dédiée aux Univers de Stefan Wul au festival Quai des Bulles !

 


 
Tag(s) : #BD du Mercredi, #Olivier Vatine, #Ankama éditions

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :