Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Couverture du livre

Pablo T.1 Max Jacob
Birmant et Oubrerie
© Dargaud - 2012

 

----

 

Le mois dernier, j'ai souhaité organisé une lecture commune autour d'une lecture BD.

Le choix s'est porté sur l'art, logique me direz-vous !!


bannerfans 3866844

  Yvan, qui a déjà publié ce joli logo vert !

  Natiora, et Tête de Litote doivent se joindre à moi ce jour pour une parfaite LC en BD !!

  jerome, possible également qu'il s'y ajoute...

  Mango, viendra nous faire la surprise ^^

 

 

----

 

Infos dédicaces :

 

 Julie Birmant dédicacera le tome 1 de Pablo le samedi 19 mai 2012 à partir de 15h à la librairie La Piscine à Roubaix. Cette librairie-boutique fait partie intégrante du musée d'art et d'industrie, André DILIGENT. Depuis le 18 février et jusqu'au 20 mai (donc, amis Ch'tis, il ne vous reste que quelques jours !!!), une exposition est proposée autour de "Picasso à l'oeuvre dans l'oeil de David Douglas Duncan". (cliquez sur les liens)

De plus, ce samedi 19 mai, je vous le rappelle, c'est la cinquième nuit européenne des musées. Pour cette occasion, ouverture exceptionnelle de ce musée de 13h à minuit. Gratuité des collections permanentes, demi tarif pour l'exposition "Picasso à l'œuvre. Dans l'objectif de David Douglas Duncan". De nombreuses animations à découvrir, et donc la rencontre avec Julie Birmant !

 

 Clément Oubrerie, sera quant à lui en dédicace à la comédie du livre de Montpellier, au stand BD, vendredi 1er et samedi 2 juin 2012. C'est noté sur mon agenda, et vous ?!...

 

----

pablo_2.jpg

1900-binet-04.jpg

 

 

 

Petit retour en arrière, imaginons-nous à l'automne 1900.

Alors que Paris est illuminé par son expo universelle,  un jeune artiste espagnol, originaire de Malaga, accompagné de ses amis peintres catalans, va « poser son chevalet n'importe où sans que personne ne lui fasse de remarque. »

Son nom : Pablo Ruiz PICASSO.

Emballé par cette disparité entre cette apparence de liberté française face à l'austère et puribonde espagne, Pablo Picasso va se laisser guider par ses envies, ses passions, ses pulsions! 

Même en ne baragouinant que quelques mots de français, femmes et premières ventes tombent pour Pablo.

Mais, suite à la perte de son meilleur ami Carlès Casagemas, Pablo va sombrer dans une vie plus solitaire.

Bourreau de travail, il entre dans une période plus mélancolique qui déplaît à ses marchands et à son public. Sa peinture, dominée par une tonalité bleutée, représente le plus souvent des personnages solitaires. C’est le début de la « période bleue » qu’il développera jusqu’en 1904. Durant cette période Pablo rencontrera des personnages extraordinaires. C'est aussi un peu l'époque qui veux cela, souvenez vous de la lecture de Kiki de Montparnasse : Où comment la vie d'une muse bohème inspira les plus grands artistes des années 20. Nous n'y sommes pas encore en 1920, mais Pablo Picasso va partager, échanger et être héberger par le généreux poète, Max Jacob. Ils s'installeront ensuite dans le fameux immeuble de Montmartre au nom donné : le Bateau-Lavoir.

Un long moment de complicité va être mis ici en mots et en images pas les auteurs Julie Birmant, au scénario et Clément Oubrerie, au dessin. Mais j'en oublie presque celle qui rapporte cette histoire : Fernande, le premier vrai amour de Picasso. Mais comment vont-ils se rencontrer, alors que leurs destins respectifs semblent parallèle ?... Ce premier tome est basé sur une de ces rencontres qui transformeront l'un des plus grand artiste peintre de ce début du XXème siècle. Fernande, et la prose de Max Jacob semble avoir touché au coeur, le pinceau de Pablo Picasso

 

Julie Birmant, réside dans le quartier de Montmartre actuel et, elle voulais raconter cette histoire du point de vue des femmes, nous explique t-elle dans une entrevue sur Paris-Match.

 

pablo-dargaud-300x300

 

«J’ai d’abord écrit l’histoire. Je lui ai donné à lire le texte sous la forme d’un roman. La période et l’histoire lui ont immédiatement plu.»

(...)

« Là on a un dessinateur – Clément – qui est le premier lecteur et qui va fabriquer son spectacle à partir du texte. »

J. Birmant

 

 

 

Cette bande dessinée qui comptera au final quatre volumes a l'ambition de raconter la vie de l'artiste jusqu'en 1912. Nous avons traversés ici les années de 1900 à 1904 et, nous nous sommes attardés sur les rencontres décisives que fit Picasso à cette époque : la poèsie de Max Jacob et la charmante Fernande. Deux riches personnes qui le pousseront à dévoiler sa personnalité artistique et que nous allons nous aussi rencontrer !

 

 

« Je voulais retrouver une approche gestuelle que l’on ne retrouve pas toujours dans la bande dessinée où ce sont souvent des micro gestes de chirurgien. Je voulais prendre le contre-pied de cette pratique. »

(...)

« Je me suis amusé à utiliser les outils qu’on utilise dans les académies, pour rester assez proche de mon sujet. Il y a donc du fusain, du charbon, du crayon, de l’encre, de l’aquarelle...»

C. Oubrerie

 

pablo1allongé

 

Cette biographie dépeint la bohème de Paris de l'époque sans en occulter la misère et la morale. Clément Oubrerie (Aya de Yopougon, Zazie dans le métro) prête sa plume élégante à Julie Birmant (Drôles de femmes) pour cet album romanesque.

Où comment utiliser le neuvième art, sachant qu'il est interdit de reproduire du Picasso !

 

Une exposition publiée et réussie sur cette première partie et, à n'en pas douter sur les trois prochaines rencontres qui vont influencer Pablo !

 

 

 


 
Bonne visite des blogs d'Yvan, Natiora, Tête de Litote, jerome, et Mango pour notre LC en BD.
Encore merci à vous.
 
Bonne visite de musée, bonne séance de dédicace et, bien sûr, bonne lecture.
J'allais oublier... bon mercredi à tous les participants chez Mango.     Logo-BD-Mango-bleu.jpg

OliV
Tag(s) : #BD du Mercredi

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :