Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

... et nous avons découvert cette brèche... juste ici...

 

 

Preacher (intégrale terminée 9 volumes).

Garth Ennis, scénariste.

Steve Dillon, dessinateur.

Matt Hollingsworth, coloriste.

 

Ballade au Texas - 1er volume aux Éditions Le Téméraire

Collection Vertigo. Dépôt légal, janvier 1997. Première édition.

 

Réédition chez Panini Comics en 2007 avec le titre, Mort ou vif qui reprend les 2 premiers volumes de la série initiale.

 

 

---

 

Preacher se traduit prédicateur. Personne qui prêche, qui tiens un discours moralisateur ou religieux, un sermon, une homélie. Sur ce premier volume de Preacher par Garth Ennis et Steve Dillon, nous n'allons pas suivre un discours interminable mais bel et bien une ballade dans le profond Texas. Ceci afin de rencontrer les personnages principaux de l'histoire et de nous mettre dans l'ambiance d'une chanson communément déjantée. Imaginez plutôt : un prédicateur texan (Jesse Custer) qui se lance dans une quête afin de retrouver Dieu qui a littéralement abandonné le paradis et ses responsabilités... Pour cela, Jesse est accompagné de son ex-petite amie, Tulip, devenue tueuse à gage, et de Cassidy, un vampire irlandais. Nous les retrouvons tous les trois au restaurant le 'Five Aces Diner'. Ils nous racontent leurs chemins de croix.

 

It was the time of the preacher...

In the year of oh .. one ..

Now the preachin' is over...

And the lesson's begun.

 

Jesse Custer va se voir investir d'une puissance divine. Un processus de développement de quelque chose va naître en lui pour le meilleur et le pire. Mais que cela peut il bien être, Et que va t-il en faire ? Et pourquoi lui ? Voilà, les questions sont posées, le road movie peux commencer. Mais attention la route est semée d'embûche et notre révérend va devoir affronter des adversaires de tailles et tous aussi perchés les uns que les autres, limite très dangereux. Je pèse mes mots... Les auteurs s’en donnent à coeur-joie : violence, vulgarité, blasphème et j'en passe. Un humour noir à prendre avec un esprit ouvert.

 

La trame du scénario de Garth Ennis à qui l'on doit entre autre Punisher, Hellblazer, est haletante, voir hallucinante. Entre le Saint des Tueurs, le flic taré sorti d'un western gothique, la tueuse à gage professionnelle, le vampire assoiffé de sang, les anges et les démons, c'est un comics des plus délirants mais pas dénué de sens pour autant. Les personnages secondaires sont habilement explorés et c'est brillamment racontés. Le sujet de la réligion reste en toile de fond tout en dérision.

 

Quant aux dessins de Steve Dillon (Ultimate), il sont réaliste et presque avant gardiste. Entre les cervelles qui giclent, les corps qui se démembrent et le sang qui coule à flot, se cache un trait qui colle à l'ambiance. Fort heureusement, il n'y a rien de gore, c'est dans le supportable et le plus qu'acceptable, avec toujours cet esprit ouvert, ou décalé voir tordu.

 

Preacher de Garth Ennis et Steve Dillon, dans l'esprit provoque fonctionne très bien. De l'action, jusqu'à en faire presque trop, ce comics déjà ancien est toujours d'actualité. Bizarre, vous avez dit bizarre comme c'est bizarre. Et pourtant c'est tellement vrai, que les anges et les démons existent ! Une lecture qui peux développer un semblant de conscience humaine en vous, prenez garde !

 

Une intégrale en 9 volumes, cela prédit un récit à prendre au sérieux dans la limite de ce que peux supporter votre âme... 

 

A bon entendeur,

 

OliV.

 

Preacher--01---theclyde---100---article.jpg

©Le Téméraire 1997 Dillon/Ennis

 

Tag(s) : #Comics

Partager cet article

Repost 0