Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sin city tome I  

©Vertige Graphic 1997 Miller

 

Frank Miller a lancé sa propre série dans les années 1990. Intitulée Sin City, la série qui connaîtra sept tomes est rapidement devenue culte pour les amateurs du neuvième art.

Les amateurs du septième art ont eux, découvert cet univers noir et blanc teinté de sexe et de violence au cinéma : En 2005, Sin City a en effet été porté sur grand écran par Robert Rodriguez et Frank Miller lui-même. Le long-métrage auquel a participé Quentin Tarantino a disposé d'un casting de renom : Bruce Willis, Mickey Rourke ou encore Jessica Alba. Une suite doit être tournée au courant de l'année 2012...

Cette série a aussi fait l'objet d'une exposition récente à la Galerie 9e art, Paris 9ème, du 27 avril au 22 mai 2012. Les planches originales de certains tomes étaient visibles et disponibles à la vente. Amateur du genre, désolé, c'est trop tard ^^

A noter que les éditions Rackham ont proposés en version limitée (3200 exemplaires mis à la vente par volume) une édition anniversaire en 2 intégrales parus fin 2009 (epuisé), puis fin 2010.

 

----

 

Quatrième de couverture :

Sin City, la ville du pêché.

Tannée comme le cuir et séchée comme une mèche.

L'amour est son carburant,

et Marv a l'allumette.

Regardez-là brûler !

 

Après s'être fait connaître du monde entier en ressuscitant Batman dans The Dark Knight Returns, Frank Miller n'a pas cessé de travailler comme scénariste ou dessinateur : Robocop 2 et 3 pour le cinéma, Elektra Assassin, Liberty, Hardboiled... pour la bande dessinée.

Avec Sin City, il s'éloigne de l'univers des super-héros américains pour écrire un long roman graphique noir et dur.

 

----

 

sincitypl1.jpg Marv, c'est le nom de notre protagoniste principal de cette histoire. Marv, c'est le genre de mec colossal qu'il est mieux de l'avoir comme ami ! Une montagne de muscle, un gars qui viendra te défendre si tu es dans son cercle relationnel... En même temps, des amis il n'en as pas beaucoup ! Il est plutôt solitaire comme garçon !! Fidèle à ses valeurs, Marv va nous démontrer qu'il est possible de se défendre face à plus fort que soi ! Mais par quels moyens ? Jusqu'à quel point est-il prêt à aller pour défendre sa cause ? Quelle est-elle d'ailleurs ?... Une femme bien sûr ! Son nom : Goldie.

Celle-ci va lui offrir ses charmes toute une nuit mais au réveil, le malheur est arrivé, elle est sans vie. Pourtant, aucune blessure n'est visible et surtout rien n'est venu troubler son sommeil lourd d'alcool. Goldie demeure sublime, cette nuit restera mémorable pour Marv. Il veut comprendre. Autre trait de caractère de Marv, il est têtu comme garçon !! Il jure à ce moment de retrouver le responsable de ce meurtre. Un véritable puzzle commence, pour notre homme hors du commun. Une enquête qui va le mener vers une société qu'il connaît que trop bien, celle contre laquelle il combat depuis toujours, une société corrompue. Mais ce combat risque fort d'être inégal, quoique ça dépend pour qui !!! Car Marv ne crains personne, c'est un pur souche, et ses ennemis vont déguster tout autant que nous chers lecteurs !

 

« On dirait bien que j'me retrouve devant un nouveau puzzle.

L'ennui c'est qu' cette fois, j'suis méchamment à cours de pièces. »

 

L’histoire est donc centrée sur Marv, c’est lui qui assure la narration. Il n'est pas rare de voir de longue tirade comme pour mieux accompagner le désespoir de notre héros. Il en reste un découpage assez vif, tranchant remuant tout autant que l'histoire. Comment rester de marbre face à cette véritable armoire à glace et à sa quête du gentil contre le méchant...

Au delà de ça, "Frank Miller met en scène un univers urbain nocturne en proie à la violence des passions et à la folie des hommes. Dans ce sombre polar où l'amour tente, tant bien que mal, de se faire une place, Miller fait preuve d'un talent graphique et d'une maîtrise du noir et blanc époustouflants. Il joue avec les ombres, zèbre ses aplats noirs de grandes traînées blanches et s'approche, par moments, de l'abstraction pure. Par la magie de son dessin, Frank Miller emprisonne son lecteur dans un monde oppressant."

 

« J'adore la pluie. J'adore comment elle me coule le long de la nuque, glaciale. J'adore comment l'air devient électrique. Et comment tout devient plus clair. On respire à fond et ça fait travailler les naseaux. C'est ça que j'fais. J'respire et j'laisse mes pieds me conduire là où ça leur plaît. »

 

Prenez une bonne inspiration, souffler ........ lisez !

LISEZ SIN CITY, c'est bon pour votre équilibre.

Ce premier tome pose la première pièce de l'édifice avec déjà beaucoup de force et de brio. C'est calé et ça impressionne. J'ai lu ici ou que l'on parle souvent de l'univers graphique de Sin City. L'art narratif est toute fois bien présent et il accompagne idéalement ce noir et blanc magnifique. Il y a du charisme et il en faut pour survivre dans cette Sin City ! A bon entendeur ...

 

Marv1©Vertige Graphic 1997 Miller

 

 

Bonne lecture

OliV

 

[EDIT] : Articles Similaires : http://blackandblack.over-blog.com/article-artiste-frank-miller-65324112.html

Tag(s) : #BD auteurs étrangers

Partager cet article

Repost 0