Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les dernières fois que j'ai vu Anne, je me suis senti vide après.

23-prostituees_couv.jpg

 

 

Titre original : Paying for it

publié en 2011 chez Drawn & Quarterly, Canada.

 

Vingt-trois prostituées de Chester Brown

livre de la collection Pierre des Éditions Cornélius, France.

 

Dépôt légal : Septembre 2012

 

One-shot de 280 pages, Noir & Blanc.

 

Introduction de  Robert Crumb.

 

 

 

©Cornélius 2012 Brown

 

Chester Brown naît à Montréal en 1960. Dévorant les histoires de super-héros, il publie à douze ans son premier comic-strip dans un journal local. A dix-neuf ans, il part à Toronto et la bande dessinée alternative lui ouvre un espace de création libre. Son oeuvre refuse le mélodrame et se base sur deux piliers : la culpabilité et le refus de l'autorité.

Ses albums exposent le destin tragique de sa mère (My mom was a Schizophrenic), son adolescence difficile (Je ne t'ai jamais aimé, Delcourt) sa fascination pour la pornographie (The Playboy, Cornélius). Il se consacre de 1989 à 2003, à la biographie de Louis Riel, L'insurgé (Ed. La Pastèque), figure de la lutte des métis contre le gouvernement canadien.

Chester Brown, homme timide doté de carences affectives tel un "robot" affligé d'un spectre émotionnel plus court que la moyenne, n'est autre que l'un des auteurs les plus honnêtes de la bande dessinée actuelle.

Source Éditeur Cornélius.

---

liens :  

- http://marierameau.wordpress.com null 

- http://sinelege.hypotheses.org  

- http://livresselivresque.over-blog.com  

 

Presse :

- lemonde : http://www.lemonde.fr/chester-brown

- rue89 : http://www.rue89.com/rue89-culture/bd-chester-brown

- telerama : http://www.telerama.fr/vingt-trois-prostituees

- du9 : http://www.du9.org/chronique/23-prostituees  

---

 

Carla, Angelina, Anne, Amanda, Susan, Wendy, Diane, Danielle, Jolène, Yvette, Gwendolyn, Hillary, Béatrice, Myra, Jenna, Kitty, Larissa, Arlène, Edith, Laura, Denise, Nancy, et Millie. Voici les 23 pseudo-prénoms (nom d'emprunt) de ces femmes rencontrées et payées par Chester Brown entre mars 1999 et fin décembre 2003. Car dans ce livre, Chester Brown fait état de toutes les fois où il a donné de l'argent pour avoir une relation sexuelle ou tout au moins être avec une escort-girl.

Appendice 1 : La normalisation de la prostitution

La prostitution n'est qu'une forme de rendez-vous.

 

Chester Brown, auteur-culte, type européen, assez grand et très fin, chauve et avec un visage creusé, pas très photogénique. Il est tout juste quarantenaire dans cette histoire où il se dessine dans un récit autobiographique en bande dessinée de type gaufrier.

Chester Brown raconte à la première personne comment il a commencé à fréquenter des prostituées après une rupture et comment le sexe tarifé s'est rapidement imposé comme un substitut idéal à la vie à deux. Et c'est sans voyeurisme. C'est peut-être un peu cru dans le dessin mais cela reste très digne et surtout, cela a le mérite de porter un regard complexe et audacieux sur le plus vieux métier du monde.

Appendice 2 : Les droits sexuels

Tous les droits sexuels sont fondés sur les notions de choix et de consentement.

 

Chester Brown est minutieux sans être maniaque, juste très méthodique. Il laisse parler son esprit, ses pensées, son ressenti et va ainsi reconstituer ses visites chez les prostituées de Toronto. Il nous fait part de ses impressions diverses, ses ébats et ses partenaires sont mis en avant. En outre cet apport personnel qui n'engage que lui, sa réflexion est nourrie d'une forte "expérience". Un débat moral accompagne chaque page de cet album.

 

23p.jpg

 

Chester Brown est trituré de questionnements. Les réponses sont dans les actes, voir dans les commentaires laissés pas les clients sur des sites adaptés. Un plaidoyer de bon sens à ses yeux et qui se veut pour la légalisation de la prostitution ou qui tend plutôt vers sa libéralisation.

Chester Brown ne va pas faire l'unanimité, qu'importe il nous soumet sa réflexion, particulièrement intéressante et clarifiée. Il aborde tout et sans tabou : les sujets de la sécurité, du proxénétisme, de la peur de se faire arrêter, des maladies ou tous simplement du paiement et de la prestation... Il ne cherche pas à donner envie, il rend l'écho aux questions que l'on se pose également (discrètement). Le panel est explicite et c'est avec honnêteté et un certain courage que cela est retranscrit.

Appendice 13 : Le proxénétisme

Il est communément admis que lorsqu'un proxénète veut amener une femme à se prostituer, il n'utilise pas la force... il la séduit. 

 

Une lecture qui ne peux pas rester sous silence. Pour preuve, l'album Vingt-trois prostituées de Chester Brown est en sélection officielle pour le festival d'Angoulème 2013.

Une lecture qui commence par une introduction de Robert Crumb, himself !

Une lecture qui fait penser à Jeanine de Matthias Picard bien que le sujet du plus vieux métier du monde soit traité différemment mais avec le même respect.

 

Le dessin de Chester Brown est assez représentatif du personnage : il va droit au but et au plus naturel possible ! Il est difficile de percevoir les émotions de son propre rôle du fait d'un visage qui change peu ou pas et doté de lunettes, enlevant ainsi le regard. Ce n'est pas froid pour autant, car s'est intelligemment transformé sous un ton de l'humour et d'auto-dérision. L'auteur explique en préface qu'il s'est octroyé quelques exagérations graphiques propres à la bande dessinée, en dessinant leurs corps avec précision, ou du moins aussi précisément que sa mémoire le lui permettait, ajoute t-il.

 

Un livre ou une gravure, une période de vie marquée pour longtemps, c'est sûr !

 

En fin d'ouvrage, en plus des nombreux appendices instructif, l'auteur nous délivrent certaines notes de son entourage proche. Un de ses amis évoque le fait que Chester soit plus limité que la plupart des gens en ce qui concerne ses émotions. Il le qualifie d'être manifestement excentrique. Il précise, ceci dit, que c'est aussi l'excentrique le plus gentil, délicat et prévenant qu'il connaisse.

 

Un homme ouvert d'esprit, non marié et qui as choisi d'aller voir des prostituées au risque de tomber, un jour, amoureux et de retrouver la monogamie... Le comble ! 

 

Vingt-trois prostituées est un récit un peu fou, osé, quelque part passionnant et très certainement unique mais en soi, assez commun.

 

---

"Véritable roman d'apprentissage, guide pratique du micheton et pamphlet anti-couple" (Ed. Cornélius).

---23prostituees_5.jpg23prostituees 6

©Cornélius 2012 Brown

 

 

---

selection SO fauve

Sélection officielle 2013

 

--- 

 

Cette lecture s'ajoute avec celles des participants,

dans le cadre de la Logo BD Mango bleuchez Mango.

 

 

Une lecture à retrouver dans ma liste de Novembre .

 

Bonne lecture

OliV

 

Tag(s) : #BD du Mercredi

Partager cet article

Repost 0