Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'île au Poulailler - Tome 1 - Laureline Mattiussi

L'île au Poulailler.

Un album des éditions Glénat.

Sous le label [treize étrange].

Publié en mai 2009.

Un récit de Laureline Mattiussi

colorisé par Isabelle Merlet.

Une préface de Pierre Dubois.

Cet album est lauréat du prix Artémisia 2010

©Glénat 2009 Mattiussi

---

Il était un temps où des navires étaient régulièrement affrétés pour récupérer les trésors engloutis de la flotte espagnole. Au large de la Floride, les tempêtes y sont nombreuses. Les pirates y sont en règne. Cette histoire commence comme ça, par l'attaque d'un navire pour récupérer un trône en or massif. Il sera le fil conducteur de ce récit. Mais l'issue ne s'arrête pas à cet objet, cela va bien au delà. Certes, ce trône reste ô combien stratégique, comme une pièce d'échange où seul les plus forts vont pouvoir s'assoir dessus !

Le comble car il y en a un, ici, c'est que le Capitaine qui vient d'en faire l'acquisition est mis à mal par son équipage, son autorité s'affaiblit. Mais le plus inquiétant est à venir : ils vont se faire détrousser par d'autres pirates qui ont à leur commandement une femme ! Vexé (ou attiré), notre capitaine va se mettre en chasse et retrouver cette piratesse qui les a volés. Mais à quel prix ? Quel est le degré d'orgueil de notre Capitaine ? Ne va t-il pas tomber sous le charme de cette femme fripouille ? Et le trône me dirait-vous ?

De nombreuses tempêtes avaient lieu au large de la Floride.

La dernière avait envoyé par le fond une flotte espagnole chargée d'or.

---

Laureline Mattiussi nous offre un récit palpitant où se mêlent aventure et dialogues truculents. Certes parfois un peu grossiers mais cela reste dans le ton de la joute verbale de nos personnages écumeurs des mers. On est pirate ou on ne l'est pas !

Le rythme du récit n'est pas en reste. Entre affrontements sanglants et scènes de copulation bestiale (très surprenante d'avidité), la trame est bien tenue dans un dit bordel organisé ! C'est donc au fil des pages qu'une chasse croisée se déroule jusqu'à un final pour le moins déroutant, un peu comme le titre de ce diptyque.

L’auteure signe avec L’Ile au poulailler son deuxième album après Petites hontes enfantines (La boîte à bulles 09/2006). Laureline Mattiussi apporte une touche personnelle dans ses traits habilement exagérés. Le dessin est focalisé sur les personnages par des gros plans et ne s'embête pas trop avec les décors. Mais celui-ci est bien planté, servis par des couleurs à dominance bleue et ocre. Ajouté à cela un travail sur le grammage du papier donnant une qualité type parchemin, et le rendu nous évoque un fantasque combat de coq ! Gardons que la suite du récit ne perdre de plumes en chemin !!

Le forban ne se déplace pas tout à fait dans le même espace et le même temps que les nôtres. Il occupe des carrefours où s'entrecroisent les lignes de notre rationalité et d'autres lignes dont les équations nous échappent. [...]
Le pirate baigne dans une clarté insolite, d'aube et de nuit en même temps.

Gilles Lapouge

L'île au Poulailler - Tome 1 - Laureline Mattiussi

---

Bonne lecture,

OliV

Tag(s) : #BD auteurs français, #Mattiussi, #Glénat

Partager cet article

Repost 0