Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Anthony Pastor est l'auteur (entre autres) de Las Rosas (2010), Castilla Drive (2012), Bonbons Atomiques (2014), autant de titres publiés chez Actes Sud - L'An 2. Avec son nouvel album, il tente le hors-piste à l'ancienne et publie Le Sentier des reines, sorti le mois dernier chez Casterman - BD !

Dans ce passage, Anthony Pastor nous propose une chronique de la vie des femmes des années 1920, après la Grande Guerre. Une aventure sur 120 pages qui retrace au mieux la réalité de l'époque tout en étant fondée sur des faits imaginaires. Nous allons suivre Blanca et Pauline Dupraz (mère et belle-fille) dans un périple qui commence en Savoie et qui rends hommage aux colporteurs savoyards.

Quatrième de couverture :

SAVOIE, 1920.

Blanca et Pauline ont vu leurs hommes rentrer de la guerre miraculeusement saufs, mais la chance tourne et ils meurent peu de temps après.

Les deux femmes décident alors de saisir leur destinée à bras-le-corps et quittent leur village.
 
La grande aventure commence :
un chemin forcément initiatique, jonché d'obstacles, 
vers une libération sociale et humaine.
 

Blanca et Pauline Dupraz ont perdus leurs maris dans une avalanche. Marqués par ce drame, elles décident de recueillir le jeune Florentin, tristement orphelin. Tous trois, ils décident de prendre la route sur le chemin de leurs hommes pour colporter. S'ensuit un périple, une épreuve, un apprentissage pour un grand voyage à transporter, vendre des marchandises de maison en maison, d'Est en Ouest de la France, de Bourg St Maurice au Havre, en passant par AnnecyRumillyVillars-Les-DombesMâconDijonParis et Rouen.

Anthony Pastor dévoile trois générations par l'intermédiaire de ces personnages. Il narre via le sobre Florentin, un voyage fort en symbole. Une épopée observée dans une véritable ode à la liberté où l'émancipation de la femme est vue surtout au travers de Bianca, une femme mûre (une reine mère ?) en avance sur son temps. Pauline, bien plus jeune est encore fidèle aux traditions et ne semble pas avoir rompu le cordon de la religion. Mais, c'est surtout sa beauté naturelle qui est en passe de la rendre tel une princesse (une future reine !).

Au trio central de personnage surgit un ancien poilu, Felix Arpin. Le méchant de service qui noie sa douleur de guerre dans l'alcool. Se prétendant un camarade de l'unité du mari de Bianca, il veut surtout dérober une montre ayant appartenu à son ancien capitaine... 

S'en suit un road-trip empreint de suspens, un sujet austère pour une quête de toute beauté, une chronique historique d'une société rurale en quête de renouveau. 

 

« La mort s'en donne à cœur joie depuis que la guerre l'a mise à l'aise. 
Je ne la laisserai pas s'en sortir si facilement...  »
 

 

Cette histoire, Le sentier des reines d'Anthony Pastor est servie à la fois par des dialogues percutants mais aussi par des illustrations d'une grande précision.

Le trait tout en étant hachuré est précis, il donne vie tant aux personnages qu'aux paysages. Les passages enneigés sont frigorifiant de beauté ! L'ambiance transmise est glaciale, la nature y est hostile. Et nous sommes embarqués littéralement comme des rois dans cet univers sous forme de reconstitution historique, saisissant. 

En fin d'ouvrage, un cahier explicatif et de photos d'époque précise le cheminement de cette bande dessinée pour l'auteur. Il nous explique qu'il s'est appuyé sur les cartes postales anciennes pour dessiner des bâtiments qui n'existent plus... Il ajoute qu'il a parsemé la route de petits indices et repères géographiques... tout en ayant eu le sentiment d'accompagner ses personnages au fil de ses dessins.

 

Anthony Pastor vient d'ajouter une corde à son arc, un sens précis de documentation agrémentant son dessin expressif. Entre la subtile évocation sociale et leur densité psychologique de ses deux personnages féminins (ses deux reines), et entre la reconstitution historique de l'après Grande Guerre et la naissance du féminisme, le récit est complexe mais il nous tient en haleine. Le livre comporte plusieurs chapitres et nous donne donc la possibilité de souffler pour mieux traverser les magnifiques paysages de France. Il manque peut-être quelques explications pour comprendre les émotions de Bianca et Pauline, savoir si Felix Arpin dit vrai sur ladite montre, et comprendre pourquoi selon Florentince poilu ressemble tant aux maris disparus... Le voyage est long et le récit traverse les saisons, mais le temps est difficilement représenté. Toutefois, il en ressort un somptueux témoignage d'une époque déjà oubliée. Un bel ouvrage de souvenir pour un grand voyage de plaisir !

-

Le Sentier des reines d'Anthony Pastor - Casterman, 20 .
Dépôt légal : Octobre 2015
ISBN : 978-2-203-09452-9
©Casterman 2015 Pastor

©Casterman 2015 Pastor

©Casterman 2015 Pastor

©Casterman 2015 Pastor

Tag(s) : #Casterman, #Anthony Pastor

Partager cet article

Repost 0